La musique Zouk et celle la même qui berce les mélomanes du monde entier à travers son rythme lent ou saccadé selon ses origines. L’histoire de cette sonorité date depuis de nombreuses années dans le jargon musical du patrimoine culturel artistique. Souvent assimilée à des habitants des îles ou de péninsules, le Zouk reste cette ambiance cadencée assez langoureuse et plaisante à écouter pour les plus avertis. La célèbre chanson :« Zouk la se sel Medikama Nou Ni » du groupe Kassav aura fait des émules dans le monde entier en refaisant découvrir ce rythme si prisé par mélomanes. Jacob Devarieux dont le répertoire est connu de tous, s’est vu accompagné de Tony Chasseur ce 25 et 26 Octobre 2017 à Yaoundé au Complexe Boukarou pour un Dîner-concert.

Membre influant du Groupe mondialement connu Kassav, Jacob Devarieux et son acolyte Tony Chasseur (avec lequel il venait de terminer la tournée « Grand Méchant Zouk ») ont ainsi pu servir à leurs nombreux fans leur énorme répertoire en or. Arrivés le 24 Octobre, ils ont tenus un point de presse ce même jour avec les journalistes culturels afin de raviver leur engagement pour cette musique très appréciée du public camerounais. Militant en grande partie pour qu’il y ait plus de personnes de couleurs dans les films, le chanteur à la voix cassée la plus célèbre de ce groupe s’essaiera de nombreuses reprises au cinéma sans pour autant en faire son second métier.« Je ne me sens pas acteur et je n’ai pas envie de devenir acteur. Je le fais par militantisme, je suis d’abord chanteur ».

Conclura t-il devant les médias au sujet de son engagement pour le 7e art. Luttant également pour différentes causes humanitaires, il reste très présent et engagé dans son association pour la lutte contre l’Autisme.

Le Zouk comme héritage culturel fera toujours parti de moi

Interrogé sur sa relation avec le Cameroun, Jacob dira se sentir très proche de ce pays qui l’a toujours donné cette reconnaissance et cet amour dont il a besoin en tant qu’artiste. Parfois associé au nom de sa partenaire de scène Jocelyne Beroard (l’interprète du célèbre titre « Siwo »), il démentira une fois de plus les rumeurs d’une quelconque idylle et assurera que leur relation aura toujours été professionnelle et amicale et le restera. Déjà présent le 14 Février 1998 au stade Omnisport de Yaoundé pour la célébration des 20 ans des Kassav, l’artiste émettra même cette possibilité de pouvoir recommencer la tournée Anniversaire l’année prochaine pour les 40 ans de son groupe en débutant par le Cameroun.

« Pour nos 30 ans nous avions commencé par la Côte d’Ivoire et ce serait bien que cette fois que ce soit le Cameroun qui soit mis l’honneur.J’espère encore continuer la scène très longtemps comme l’ont fait les artistes tels qu’Henry Salvador ou même Charles Aznavour. Kassav à 38 ans de vie et nous nous entendons à merveille et comptons continuer ainsi de nombreuses années encore si le temps nous le permet ».

Tony Chasseur quant à lui s’exprimera sur son premier voyage au Cameroun et en Afrique remontant 20 ans plus tôt, et s’est dit ravi de refaire cette expérience extraordinaire au pays des Lions indomptables. Ces deux artistes émérites ont ainsi offert un mini-concert hors du commun à ce public venu nombreux les acclamer. Une fois de plus la musique a pris corps au Cameroun à travers le Zouk-miel et entrainant sous la houlette de deux dinosaures de cette sonorité.