Vendredi 8 décembre 2017 à l'aube, un accord a été trouvé entre le Royaume-Uni et l'Union européenne afin de régler ses conditions de sortie. En effet, la sortie du pays était devenu un vrai casse-tête pour les deux parties, en particulier concernant la frontière entre l'Irlande du Nord qui appartient au Royaume-Uni et la République Irlandaise européenne. Sur ce sujet, Theresa May, la Première ministre britannique, a garanti une absence de barrière entre les deux Irlande afin de ne pas affaiblir les échanges commerciaux entre les deux parties. De plus, la crainte de tensions entre communautés est grandissante.

L'accord prêt pour octobre 2018

Toujours à Bruxelles, Michel Barnier, le négociateur en chef de l'UE pour le #Brexit, a déclaré que l'accord sur la sortie du #Royaume-Uni de l'#Union Européenne devra être prêt pour l'année prochaine.

Après avoir trouvé un terrain d'entente sur les modalités du divorce qui se prononcera définitivement en mars 2019, une période de transition sera effective en le Royaume-Uni et l'UE, en plus d'un futur accord commercial. "Nous aurons besoin d'avoir la version définitive de l'accord de retrait prête pour octobre 2018, soit dans moins d'un an", a déclaré le négociateur, lors d'une conférence de presse.