C'est historique. Le #Pentagone permettra aux personnes transgenres de s'enrôler dans l'armée à partir du 1er janvier 2018, malgré l'opposition de #Donald Trump, a déclaré un responsable à l'Associated Press. Ces derniers mois, le président des #Etats-Unis avait annoncé son objectif d'interdire les personnes transgenres dans l'armée. Deux cours fédérales ont déjà statué contre l'interdiction et aujourd'hui c'est donc le Pentagone qui se dresse contre la volonté de Donald Trump, qui essuie là un échec de poids.

Un traitement hormonal obligatoire

Les recrues potentielles transgenres devront surmonter un ensemble de conditions physiques, médicales et mentales strictes qui leur permettront, bien que cela soit difficile, de rejoindre les forces armées.

Les personnes transgenres recevant un traitement hormonal doivent également être stables avec leur médicament pendant 18 mois. Les exigences rendent difficile le passage d'une recrue transgenre. Mais elles reflètent les inquiétudes soulevées par l'administration de Barack Obama lorsque le Pentagone a levé l'interdiction du service transgenre l'année dernière. Quoi qu'il en soit, Donald Trump ne devrait pas tarder à réagir à cette annonce.