Compétition sur les réseaux sociaux, changements de casquettes, campagnes douteuses, voici les insolites de la campagne électorale italienne mis en scène par les élus, afin de convaincre les électeurs pour les votes de ce dimanche 4 mars 2018 [VIDEO].

Luigi la girouette

Si 35% des parlementaires ont changé de groupe politique ces cinq dernières années, la palme revient au sénateur Luigi Compagna (centre-droit) qui a changé neuf fois de casquettes.

Les Slovaques d'abord

La Ligue du Nord dirigée par Matteo Salvani s'est attiré les moqueries de ses opposants.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

En effet, l'élu d'extrême-droite aurait utilisé des acteurs blonds pour illustrer des photos de familles heureuses pour sa campagne intitulée "Les Italiens d'abord". Seulement voilà, les mannequins étaient d'origine slovaques et tchèques.

Pour se défendre, Salvani assure que 5 millions d'étrangers installés sont issus de cette immigration en Italie [VIDEO], même si ce dernier s'oppose fermement à accorder la nationalité à leurs enfants.

La course aux abonnés

Modernité oblige, les élus se déclarent la guerre des followers sur les réseaux sociaux. L'ex-Premier ministre Matteo Renzi (Parti démocrate) prend la tête de la plus grande notoriété sur Twitter avec 3,3 millions d'abonnés, vient ensuite Matteo Salvini (coalition droite/extrême droite) avec 650 000, Luigi Di Maio (M5S) 290 000, et loin derrière Silvio Berlusconi avec son petit 26 000 puisque l'ancien chef d'Etat vient d'ouvrir son compte.