Samedi 7 avril 2018, l'ex-président du Brésil Luiz Inacio Lula sa Silva s'est rendu à la police [VIDEO] avant d'être transféré à la Prison de Curitiba pour y purger sa peine de 12 ans et demi pour corruption et blanchiment d'argent. Lula a encore une fois clamé son innocence devant des milliers de partisans ce fameux samedi. Celui qui fait l'objet d'un mandat de dépôt a annoncé qu'il se rendrait à la justice. Mais avant cela, Lula a profité de ses dernières heures de liberté pour prononcé un discours.

Une incarcération pendant les présidentielles

Le grand favori des prochaines élections présidentielles du Brésil est accusé par le juge anticorruption Sergio Moro d'avoir menti.

Devant ses sympathisants, Lula, le point levé, se dit être un "citoyen outré" après avoir été accusé d'avoir reçu un luxueux appartement de la part d'une société de construction. Lors de ce qui pourrait son dernier discours d'homme libre, l'ancien chef d'Etat s'est exprimé durant une heure. "Leur grand rêve est que je ne sois pas candidat aux présidentielles. L'autre c'est de détenir la photo de mon emprisonnement. J'imagine l'excitation de Veja et de Globo, ils vont avoir des orgasmes multiples !" a-t-il déclaré. Un discours qui rejoint celui de Jean-Luc Mélenchon, grand soutien à Lula [VIDEO].