Entre l'Iran et les Etats-Unis, la tension monte. L'Iran a en effet menacé de se retirer du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, si Donald Trump venait à retirer les Etats-Unis [VIDEO] de l'accord nucléaire de 2015. Ali Shamkhani, le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, a déclaré que Téhéran pourrait quitter le TNP près d'un demi-siècle après sa signature s'il décidait que le traité ne servait plus ses intérêts. S'exprimant mardi, le haut fonctionnaire a déclaré que l'Iran réfléchissait à des « actions surprenantes » si l'accord nucléaire était abandonné.

Téhéran se montre offensif

Il a précisé qu'abandonner le TNP, qui est conçu pour empêcher la prolifération des armes nucléaires, était une option crédible.

« Le TNP reconnaît à tous ses Etats membres le droit de quitter le traité si leurs intérêts sont en danger », a-t-il déclaré dans des commentaires publiés par l'agence de presse Tasnim. Alors que l'échéance du 12 mai approche pour que Trump [VIDEO] signe une renonciation présidentielle aux sanctions contre l'Iran ou se retire de l'accord nucléaire, Téhéran a fait savoir qu'il ne resterait pas inactif si la dernière décision était prise. Les Etats-Unis sont donc désormais prévenus.