2

Le Cameroun (signifiant "Rivière aux crevettes") est une république d'Afrique centrale multiculturelle et plurielle, du point de vue ethnique, et célèbre en cette journée du 20 Mai 2018, sa 46 e fête de l'unité nationale. En présence du chef de l'État son excellence Paul Biya, de son épouse la première dame madame Chantal Biya, et des officiels invités, le défilé a pu démarrer aux alentours de 9 heures et 30 minutes et s'est terminé exactement à 12 heures et 30 minutes. Sous le thème : " Citoyens camerounais, restons unis dans la diversité et préservons la paix sociale pour un Cameroun stable, indivisible et prospère ", cette nouvelle édition interagit dans un contexte quelque peu nécessaire au regard des troubles sévissant dans certaines zones du pays.

Le défilé militaire dirigé cette année par le général Gérard Nouma (commandant de troupe) de la promotion " Rigueur et moralisation" (1982-1985), a accueilli un contingent de l'armée du Nigéria (pays invité avec 180 hommes) au boulevard du 20 Mai de Yaoundé. Ce choix a sans nul doute résidé sur l'amitié, l'entente, et les relations bilatérales qu'ont ces deux pays voisins.

En effet, ceux-ci ont exécuté une parade spectaculaire devant le chef de l'État du Cameroun et ses officiels invités dans les tribunes A et B. Entre temps dans la ville de Yaoundé, les hélicoptères et les avions de chasse, ont fait balader le drapeau national du Cameroun et des fumigènes aux trois couleurs du drapeau (vert-rouge-jaune).

Rappelons que le 1 Janvier 1960, le Cameroun obtient son indépendance (réunification des deux Cameroun), et le 20 Mai 1972, ce pays multiculturel et diversifié obtient son unification.

Top vidéos du jour

Le Cameroun anglophone et francophone deviennent alors un et un seul pays. La jeunesse camerounaise très active, use quotidiennement de son dynamisme et de sa combattivité lors de ces différents challenges nationaux. Le Ministère de la Jeunesse (Minjeun) administré par le ministre Mounouna Foutsou, a donc mis sur pied le plan d'urgence triennal. Une somme de 102 Milliards a préalablement été allouée pour ce projet réservé à l'entreprenariat jeune. À ce jour, plus de 500.000 jeunes citoyens camerounais se sont enregistrés à l'observatoire nationale de la jeunesse, pour des projets triés sur 4 volets que sont : l'agriculture, l'innovation, l'économie numérique et l'industrialisation.

Le vivre ensemble, une particularité incontestable au Cameroun

Du Nord au Sud, et de l'Est à l'Ouest, le Cameroun reste un peuple uni et indivisible. Son authenticité est l'un de ses points d'acheminement concernant sa diversité et et son pluralisme vis à vis des dialectes et des langues vernaculaires présentes (sensiblement 280).

Certes, quelques troubles liés à des crises identitaires ou structurelles, ont pu jouer en la défaveur d'une certaine minorité. Devant autant d'anarchie, les forces de maintien de l'ordre et les autorités gouvernementales essaient quotidiennement de palier à ces démesures étatiques.

Un hommage leur est continuellement rendu lors des descentes sur le terrain des autorités compétentes. Ce 20 Mai 2018, représente cette paix et cette union tant jalousée que les camerounais affectionnent tant en mettant un point d'honneur à féliciter leur forces de sécurité. La parade militaire leur rend humblement cet hommage et cette fierté de pouvoir protéger l'ensemble du territoire.

Une parade militaire de plus en plus professionnelle

Le défilé de cette année a eu cette particularité de regrouper des sections militaires des forces armées spécialisées dans la lutte contre le terrorisme. La garde présidentielle (GP) qui est mise sur pied depuis le 25 Mai 1985, a lancée les hostilités, ensuite celui de l'école militaire inter-armés, puis celle d'un groupe de femmes gendarmes. En outre, la seule femme lieutenant dans le carré des gendarmes, madame Mbienda Joséphine a fait sensation, car elle demeure la seule femme dans cette section. Le GPIGN qui s'occupe des biens et sécurité des populations, a avancé dans le même échiquier, puis ceux de l'école des sous-officiers, des forces spéciales, des forces multi-nationales mixte, et enfin de la brigade du quartier général.

Les fanfares mettant leur tintamarre au plus haut de leur sonorités, ont accompagnés la troupe de police qui elle aussi à eu plusieurs carrés bien répertoriés. Le boulevard a par exemple eu la séquence de la brigade d'intervention (BRI), le bataillon blindé d'intervention (projet du maintien de la paix)ou encore le BSA qui eux ont pour devise : "force, courage, nous croyons en la victoire ". Toujours dans cette même lignée, sont passés le très célèbre BIR (bataillon d'intervention rapide) comptant accessoirement : le BIR terrestre, les forces du BIR Gold, l'unité anti-terroriste entre autres. L'armée de l'air et la marine quant à eux ont précédés le bataillons des "Anciens combattants " dirigé par Monsieur Mballa Ba Ntsogo ancien officier de l'armée de l'air qui a clôturé son dernier défilé en 2015. Le défilé motorisé de la GP, la cavalerie (qui compte en son sein des chevaux détenant des numéros de matricules), des véhicules d'acquisition du renseignement, un carré avec une compagnie d'appui de la GP ou encore la compagnie d'infanterie motorisée, ont majestueusement éblouis la foule lors de la présentation de leurs nouvelles acquisitions. La EIFORCES (créé en 2008) a également fait sensation avec tout son arsenal flambant neuf. La EIFORCES est effectivement une école qui dispense des enseignements stratégiques et étatiques autant nationaux, qu'internationaux. Après tout cet étalage des forces de maintien l'ordre, le chef de l'État s'est finalement assis afin de laisser place au défilé civil. Ledit défilé civil quant à lui s'est intitulé "marche solidaire vers l'émergence". Il a pu commencer par l'enseignement de base, le secondaire, le supérieur et s'est clôturé avec celui des partis politiques autorisés à prendre part à cette édition 2018. Durant le passage de ces formations politiques, on a pu voir le RDPC (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) qui à lui seul a compté plusieurs sections (la plus grande de toutes), puis se sont succédés l'UNDP, le FSNC, l'UPC, le MDR, l'ANDP, le MRC et enfin l'UPC. Cette fête de l'unité nationale du Cameroun, va continuer au Palais de l'unité à partir de 19 heures précises pour les officiels, et par des feux d'artifices au Boulevard du 20 Mai autour de 20 heures dans quelques villes du Cameroun.