9

En déplacement en Allemagne ce jeudi 10 mai pour recevoir le prix européen Charlemagne récompensant ses inlassables efforts pour le développement du vieux continent, Emmanuel Macron a plus que jamais déroulé son projet pour l'Europe et interpellé les dirigeants et représentants européens sur le besoin de sortir de l'immobilisme et des postures.

Il faut dire que c'est, comme toujours, en européen convaincu qu'Emmanuel Macron s'est adressé devant un parterre d'une dizaine de dirigeants européens venus assistés à la cérémonie d'éloge qui lui était dédiée par la chancelière allemande Angela Merkel. Après ses discours à Athènes, à la Sorbonne et au Parlement européen, le président français a sonné l'alerte et affirmé la nécessité de pousser un peu plus ses partenaires européens à l'action.

Quatre impératifs pour une souveraineté européenne véritable

Afin de redonner de la voix à l'Europe dans un concert des nations où elle se retrouve trop souvent à subir la volonté des autres puissances, Emmanuel Macron a présenté à ses homologues les impératifs qu'il leur faudra ensemble relever pour afficher une véritable souveraineté européenne.

"Ne soyons pas faibles"

Sur fond de profondes mutations qui agitent le monde depuis peu, le président français a insisté sur le besoin indispensable qu'a désormais l'Europe d'apprendre à se défendre par elle-même. Plus encore par des temps où l'historique allié américain [VIDEO] a fait le choix de son propre isolationnisme.

"Evitons les divisions"

Le Chef de l'Etat a aussi tenu à déplorer la triste avancée en Europe de la douce musique du repli sur soi pour laquelle il invite ses partenaires à la plus grande prudence.

De son avis, céder à la tentation du nationalisme ou à la démagogie ne saurait apporter la réponse aux problèmes que se posent les peuples européens.

"N'ayons pas peur"

L'Europe n'a en plus pas à avoir peur, elle qui dispose d'un potentiel certain si elle fait le choix de faire converger ses ressources. Le président Macron appelle donc clairement les amoureux des ambitions européennes à faire entendre leurs voix, pour tenter de faire reculer les sceptiques.

"Agissons maintenant"

Après ce qu'il estime avoir été de trop longues années d'immobilisme au sein de la machine européenne, le Chef d'État français décrète qu'il est désormais temps pour l'Europe de prendre le risque et de passer à l'action.

Un appel du pied à l'Allemagne

Bien sûr, Emmanuel Macron [VIDEO] place beaucoup d'espoirs dans le couple franco-allemand pour tirer l'adhésion des autres pays partenaires de l'Union Européenne. Le président français n'a d'ailleurs pas hésité à mettre en avant les difficiles efforts engagés par la France pour se placer en interlocuteur crédible au sein de l'Europe. Les négociations toujours en cours entre Paris et Berlin devraient vraisemblablement déboucher en juin prochain sur une feuille de route commune, comme l'a assuré Angela Merkel.