Mercredi 9 mai avant 0h00 (heure locale), une vingtaine de projectiles et de roquettes sont tirées depuis Al Kiswah (au sud de Damas, Syrie). Les frappes ont visé les positions israéliennes sur le plateau du Golan, territoire occupé par Israël. Le dispositif de défense aérienne se met en place et intercepte plusieurs roquettes qui n'ont pu atteindre leurs cibles et n'ont fait aucun victime. Israël attribue ces tirs à une brigade liée aux Gardiens de la révolution en Iran.

La tension est montée d'un cran entre Israël et l'Iran

Depuis des décennies, la tension est palpable entre les deux pays, mais pour la première fois Israël et l'Iran sont entrés en confrontation directe [VIDEO] jeudi soir.

Après l'attaque de l'Iran, l'Etat hébreu a riposté puissamment en envoyant des missiles vers Damas. Ces échanges de frappes sont devenus préoccupants, car c'est la première fois depuis 40 ans que l'Iran [VIDEO] a officiellement attaqué des sites israéliens sur le plateau du Golan. Les représailles directes et massives d'Israël le lendemain ne présagent rien de bon et pourraient amener vers une escalade d'affrontements entre les deux ennemis. Paroxysme des tensions ou début d'une guerre ouverte ? Les prochaines événements nous le diront.