La Musique reste immortelle pour les artistes et pour les mélomanes fanatiques de cet art spirituel et universel. Les artistes tels que Bob Marley, Michael Jackson, ou encore Elvis Presley, n'ont aujourd'hui aucun secret pour personne, via leurs productions musicales qui continuent de vivre dans les cœurs. Cet aspect immortel et puissant de ces sonorités sont dignement représentés dans tous les pays du monde. Au Cameroun, malgré les pertes en vie humaines, ces icônes musicales se célèbrent quotidiennement dans l'environnement local et même régional. Éboué Chaleur, célèbre chanteur de Bikutsi a voulu les honorer en organisant une "soirée des immortels" remember Bikutsi.

Le Bikutsi est cette musique traditionnelle Bantoue (originaire de la tribu Fang-Beti entre autres) très courue au Cameroun, avec un rythme parfois cadencé et parfois entraînant ou même lent. Les origines de cette sonorité musicale, reste culturelle du point de vue de l'ethnicité tribale (deuils, annonces, mariages, rites traditionnels, mysticisme...) à travers plusieurs instruments (Balafon, Tam-tam...) et accessoires.

Les artistes invités à cette autre fête de la musique sont des célébrités venus de l'État du Cameroun et d'Afrique en général. Le public pourra donc compter sur les prestations de Majoie Ayi, John Duchant, Sam Fan Thomas, Ange Ebogo Emerant, Lucky + 2, Miss Charlotte, Kaiser Show, Dynastie le Tigre entre autres, qui ont répondu présent à cet appel. Cette édition certes célèbrera le Bikutsi, mais au fil des prochaines éditions ira parcourir les différents rythmes qui ont fait vibrer les tympans des mélomanes camerounais.

Top vidéos du jour

Les chanteurs décédés comme Fam Ndzengue, Zanzibar (du célèbre groupe les têtes brûlées), Sala Bekono, Messi Martin, Veronique Facture, ou encore Meyong Ambroise vont revivre sous les sonorités de l'orchestre mis en place. Entre-temps, l'organisation ira relever les familles par une action sociale, ainsi sur la base des moyens récoltés au séjour de ladite organisation, offrant naturellement leur assistance. Cette rencontre permettra également aux sociétés de faire la promotion de leurs produits, et également des vendre des logos sachant que le public sera massif.

La soirée des immortels du Bikutsi va permettre à ces légendes de cette musique de renaître, et de faire vibrer encore et encore les adeptes de cet enchevêtrement suranné de mélodies. Le 9 Mai 2018, au lieu dit Carossel Club du quartier Nkondengui à Yaoundé, s'est tenue une conférence de presse en présence des organisateurs de quelques artistes invités. Le panel a émis le choix d'un tissu pagne que pourraient porter les familles des artistes défunts, au moment de la messe qui sera organisée en leur honneur. L'église n'ayant pas encore été choisie, ces familles seront au préalable consultées avant toute action.

À cet effet, une table ronde les réunira tous (femmes, enfants, frères, sœurs...), afin de leurs expliquer le pourquoi des droits d'auteurs et des ayant-droits entre autres, ceci en présence des juristes et des professionnels du domaine. Une messe œcuménique (regroupant une multitude de confessions religieuses) sera donc dite pour ces familles d'artistes devenus des légendes.

Un concert hommage au delà de la passion

Les deux rythmes qui font du Cameroun l'un des pays aux sonorités exceptionnelles de la sous-région, tels que le Bikutsi et le Makossa, ne cessent de faire revivre ses légendes disparues. Cette initiative de l'artiste Éboué Chaleur, tend à célébrer leurs passages et à partager leurs productions à la nouvelle génération. Leur faire revivre ces anciens succès, c'est honorer leur mémoire et continuer de danser au rythme de ces chansons devenues immortelles, a affirmé le journaliste culturel Lazare Etoundi.

"C'est incontestablement l'occasion qui nous oblige à organiser un hommage à ces grands formateurs, pour permettre de nourrir le repos de leurs âmes par des prières. C'est aussi célébrer leurs valeurs et offrir une assistance aux familles qui certainement ont des multiples situations délicates, dans divers ordres. Cela nécessitera de nous une prise de conscience, chacun en son rang. Hommage aux immortels, cette action nous concerne tous". S'est exprimé l'initiateur et le concepteur dudit programme. La présence des artistes comme Josco l'inquiéteur, Gibraltar Dracus (membre des " têtes brûlées "), le patriarche Ayissi Le Duc ou encore le journaliste Lazare Etoundi, ont enrichi le panel durant différents échanges et interviews face à la presse.

Le programme verra une messe d'action de grâce à 10 heures, à 13 heures un entretien avec les familles des défunts à Carossel, et à 17 heures la mise en place du cabaret. Autour de 19 heures en début de soirée, il y'aura l'accueil des invités sur fond d'animation par l'orchestre de Christopher Solo et de ses compagnons, puis à 21 heures ce sera l'accueil et les installations des invités VIP et des partenaires (préludes menés par les fils des défunts). Vers 22 heures, le mot de bienvenue des organisateurs, ensuite s'ensuivra le début des prestations, suivi de l'ESSANI à minuit (entonné au rythme du patriarche Ayissi Le Duc). La fête se poursuivra ainsi jusqu'au petit matin.