Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a mis le projet féministe au coeur de sa politique depuis son arrivée au pouvoir en 2015. Son gouvernement est strictement paritaire, et un ministère est entièrement dédié à la Condition féminine. Au sein des Etats fédéraux du pays, l'équité salariale sera désormais imposée, et la création d'un congé de paternité, comme il en existe déjà un en France, est prévue dans le budget 2018 pour permettre aux hommes de participer davantage au quotidien du nourrisson dans un souci de repos de leur compagne.

Les Canadiens souhaitent ainsi devenir un exemple en matière d'égalité entre les femmes et les hommes.

Justin Trudeau a donc tenu à mettre ce sujet à l'ordre du jour du G7 [VIDEO], qu'il organise dans son pays ces 08 et 09 Juin 2018.

Pour cela, il a nommé un Conseil consultatif sur l'Egalité des genres, chargé de préparer le sommet international et de le conseiller dans la promotion du féminisme auprès de ses six homologues. Alors que les sujets abordés lors de ce G7 seront nombreux [VIDEO] et les radars médiatiques axés sur les tensions entre les Etats-Unis et les autres pays-membres, Justin Trudeau a décidé d'orienter les discussions sur l'intégration des femmes sur le marché du travail. Une position critiquée par certaines associations, qui dénoncent l'idée qu'une femme soit d'abord considérée comme un levier de croissance économique.