4

L'environnement est cette ensemble de pré-requis qui caractérise notre milieu de vie en interagissant avec notre biocénose et son biotope. Cette journée qui se célèbre le 5 Juin chaque année dans le monde, est un signal fort pour tout les habitants de la planète en guise de protection et d'action pour la sauvegarde de notre écosystème. Le Cameroun dans son optique de faire bouger les choses, a pris des initiatives dans ce secteur dans le but de sensibiliser les populations, ainsi que toutes les couches sociales concernées. Cette journée a été promulguée par le PNUE (programme des nations unies pour l'environnement), et soulève régulièrement les questions essentielles de la protection de l'environnement, et ses conséquences sur la qualité de vie des populations et la survie de notre planète.

Les associations telles que SOLAFRICA, AJVC (association jeunesse verte du Cameroun), PARTY ON CAMEROUN se sont regroupées pour débattre de cette journée symbolique. Une conférence de presse s'est tenue à l'hôtel Girafe à Yaoundé le 5 Juin 2018 dans ce cadre. L'AJVC très active sur le terrain, créée une organisation administrative du programme au Cameroun, en vue de promouvoir et de vulgariser les technologies solaires de conservation des vaccins et médicaments (Solarchills), ainsi que l'accès à l'énergie dans les centres de santé situés en zone rurale à faible ou hors du réseau électrique. Il a donc été implanté à titre d'élaboration, une expérience pilote de conservation des vaccins et traitements à travers une technologie solaire dénommée Solarchills, dans les centres de santé dans les zones enclavées du pays, principalement dans les régions de l'Est (Assok, Akom II, Nomedjoh, Kwoamb, Koumassi et Mbanga), et du Centre.

Top vidéos du jour

Le développement des communautés étant la principale souche visée, les difficultés inhérentes ont fait naître des projets ponctuels tel que la mise en place d'un mécanisme de développement de nos sociétés, ceci à travers les actions de l'AJVC et SOLAFRICA.

Le Cameroun offre des stratégies environnementales durables

Face à tout ces défis, le Cameroun de plus en plus concerné par le changement climatique, soutient le PODC (programme d'organisation et de développement des communautés) dans ses actions. De ce fait, après la conférence de presse et celle de la présentation des différents projets et collaborations, l'AJVC, et SOLAFRICA ont conviés leurs invités à un déplacement dans la commune de Mbanga, afin de visiter les exploitations et le travail déjà abbatu sur le terrain. Les invités et l'assemblée présente, ont été accueillis par les populations environnantes, et ont pu déguster les plats locaux cuisinés avec les instruments tirés de la fabrication traditionnelle.

En outre, il est à noté que chaque année dans le monde, l'utilisation d'au moins 500 milliards de sacs plastiques créent une destruction de la nature en polluant les océans (au moins 8 millions de tonnes de déchets plastiques), tout en sachant que 50% du plastique que nous utilisons est à usage unique ou jetable.

Le thème de la journée mondiale de l'environnement 2018 étant : "Combattre la pollution plastique", a suscité l'intérêt des populations du Cameroun, car le gouvernement en place a mis des mesures drastiques depuis quelques années, en ce sui concerne la production du plastique biodégradable.

Des mesures de convergence à travers un Cameroun axé pour un environnement durable

En effet, des campagnes de sensibilisation ont été menées de tout bords dans différentes régions du pays, accompagnés d'affiches et de spots publicitaires. Les effets certes ont été timides, mais les habitudes commencent peu à peu à s'y contraindre face à cette destruction qui ne cesse de détruire notre écosystème vital. Les communes locales des régions et les principales les communes urbaines de Yaoundé et Douala, ont même lancées des alertes de surveillance censées stopper le commerce et la distribution de ces sacs plastiques nocifs pour son partage et son usage. La suppression ou la disparition complète de ces objets plastiques peuvent atteindre plus de 100 ans, et son élimination par le feu génère un gaz toxique dangereux pour la santé de l'être humain.

En second recours, l'AJVC et PARTY On CAMEROUN, ont lancés la campagne Miss Environnement et forêt. Cet événement est une compétition de projets avec pour but de conscientiser les populations sur les changements de comportements, celui des jeunes, ainsi que celles des populations des zones reculées. Ce programme est donc un campagne de sensibilisation et d'éducation sur les problématiques environnementales, qui auront pour but de donner naissance à la promotion d'une conscience environnementale et des villes durables à l'horizon 2035. Ceci est littéralement organisé dans le but de susciter la participation des populations à la gestion, la protection, et la restauration de l'environnement planétaire.