1019. C'est le nombre de projets d'investissements économiques d'origine étrangère [VIDEO] sur le sol français annoncés en 2017. Qu'il s'agisse de créations d'entreprises, d'extensions ou de restructurations, le chiffre est en hausse de 31% sur un an. La France se place ainsi en troisième position des pays européens les plus attractifs, et rattrape son retard sur le Royaume-Uni et l'Allemagne.

Ces chiffres sont le résultat de l'enquête annuelle menée par le cabinet-conseil EY, une référence dans le domaine. Pour étoffer son étude, EY a également interrogé de nombreux chefs d'entreprises étrangères, et ces derniers sont plutôt optimistes concernant l'avenir économique de la France.

En effet, 55% estiment que l'attractivité de l'Hexagone [VIDEO] va encore augmenter au cours des trois prochaines années. Ils n'étaient que 27% lors de la précédente enquête. Les mêmes dirigeants ne sont que 45% à envisager une progression de l'attrait de l'Allemagne, et 30% du Royaume-Uni, où le Brexit semble avoir laissé des traces.

En revanche, ils reconnaissent toujours une certaine retenue, puisque seulement 24% d'entre eux envisagent un projet d'investissement à court terme dans notre pays, qui possède toujours des handicaps fiscaux et sociaux, selon l'avis du cabinet EY.