Nouveau retournement de situation entre Donald Trump et Kim Jong-Un. Le président américain a finalement annoncé qu'un sommet avec Kim Jong-un se déroulerait comme prévu à Singapour, le 12 juin prochain. Il a affirmé que ce sommet serait le début d'un processus de négociation avec la Corée du Nord. Donald Trump [VIDEO] a d'ailleurs rencontré Kim Yong-chol, collaborateur de Kim Jong-Un, à Washington. Le président américain a même posé pour des photos avec la délégation nord-coréenne, dans une ambiance plutôt détendue.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

Autre annonce majeure : Donald Trump semble en phase avec la position nord-coréenne selon laquelle sa dénucléarisation serait un processus interminable... autrement dit, la Corée du Nord pourrait obtenir l'accord des Etats-Unis pour ne pas démanteler son arsenal nucléaire.

« Le gros rendez-vous, ce sera le 12 juin », a déclaré Trump. « C'est un processus, nous n'allons pas signer quelque chose le 12 juin et nous ne l'avons jamais fait. Nous allons commencer un processus. Et je leur ai dit aujourd'hui: prenez votre temps. Nous pouvons aller vite, nous pouvons aller lentement. Je pense qu'ils aimeraient voir quelque chose se produire et si nous pouvons travailler sur quelque chose qui sera bon ».

Donald Trump se félicite de l'avancée des discussions

Une telle rencontre, la première entre un président américain assis et un dirigeant nord-coréen, est un objectif de longue date des deux pays, et notamment du régime de Pyongyang. Pour y parvenir, il a suspendu les essais de missiles nucléaires et à longue portée, mais n'a pris aucun engagement quant à l'ampleur ou à la rapidité de son désarmement nucléaire.

Top vidéos du jour

Dans ses déclarations de vendredi, Trump a déclaré que - bien que les sanctions existantes resteraient en place - aucune nouvelle mesure ne serait ajoutée, abandonnant le slogan qui a défini sa politique à l'égard de la Corée du Nord jusqu'à présent. « Je ne veux plus utiliser le terme de pression maximale », a déclaré Trump. « Nous avons des centaines de nouvelles sanctions prêtes à partir ... mais pourquoi ferais-je cela quand nous parlons si bien ? ». L'heure semble donc être à l'apaisement entre les deux pays, et surtout entre les deux dirigeants. Depuis de longs mois, ils s'adonnaient à une guerre des mots qui présageait une catastrophe nucléaire entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Une situation qui ne manquait pas d'inquiéter l'ensemble de la communauté internationale.

Poker menteur entre la Corée du Nord et les Etats-Unis ?

Finalement, c'est Kim Jong-un, de façon inattendue, qui a fait un geste vers la paix en entamant des discussions avec la Corée du Nord, symbolisées par la présence d'une délégation nord-coréenne lors des derniers Jeux olympiques d'hiver.

Cela a poussé Donald Trump a lui aussi entamer le dialogue, avant tout sur la question nucléaire. En effet, le président américain a déclaré que le dossier des droits de l'homme en Corée du Nord n'avait pas été discuté lors de la réunion. Le fait qu'un sommet entre lui et Kim Jong-Un est-il déjà une victoire pour Donald Trump ? Oui... et non. Le président américain doit encore convaincre le leader nord-coréen de faire bouger ses positions. Or, selon les informations du Wall Street Journal, Kim Jong-un souhaite se rendre au sommet de Singapour, mais ne veut pas faire évoluer les positions de négociation de la Corée du Nord. Le désarmement du pays n'est pas à l'ordre du jour, mais Donald Trump entend tout faire pour arriver, pas à pas, vers cette issue. Entre les deux hommes, c'est donc un véritable jeu de poker menteur qui pourrait avoir débuté. Première réponse le 12 juin à Singapour.