La détente se poursuit au coeur de la péninsule coréenne. Le royaume ermite, qui provoque depuis le début d'année un revirement sans précédent dans son histoire tant sur la question du nucléaire que sur le dialogue avec la Corée du Sud et les Etats-Unis, pourrait maintenant ouvrir la porte à la Russie.

Publicité
Publicité

En effet, le pays de Vladimir Poutine serait prêt à engager des discussions avec Kim Jong-un, ceci afin de "régler des questions urgentes". Tandis que Donald Trump veut savoir quand il pourra voir pour la seconde fois le leader nord-coréen, le chef du Kremlin veut lui aussi s'engager dans les discussions et fait donc un premier pas pour se rapprocher de l'état communiste.

Poutine confirme une rencontre au plus vite avec le chef de Pyongyang

D'après l'agence de renseignements de Corée du Nord, KCNA, Vladimir Poutine serait tout disposé à rencontrer en personne Kim Jong-un, et ce dans les plus brefs délais.

Vladimir Poutine s'est dit prêt à rencontrer Kim Jong-un au plus vite
Vladimir Poutine s'est dit prêt à rencontrer Kim Jong-un au plus vite

Ce sommet avec la Russie, qui serait le premier depuis la détente, a été proposé lors de la Journée nationale de la libération, qui fête la fin de la période d'emprise du Japon sur la Corée du Nord, en 1945. Toujours selon KCNA, le président russe souhaite évoquer avec son homologue coréen les "relations bilatérales" ainsi que les "questions importantes dans la région".

Pour l'instant, aucune date n'est fixée pour cette rencontre, ni aucun lieu.

Publicité

Cependant, dans son message, le président russe a exprimé son souhait de traiter dans le même temps avec la Corée du Sud. Moon Jae-In, président du Sud, va justement lui aussi discuter avec Kim Jong-un en septembre, pour la troisième fois depuis avril. Le leader nord-coréen, qui semble enclin à mettre de côté son programme nucléaire et balistique au profit de son peuple, multiplies les sommets avec les dirigeants étrangers depuis plusieurs mois.

Une entente déjà forte entre Vladimir Poutine et Kim Jong-un

En réponse à l'invitation du sommet Corée du Nord - Russie, le chef de Pyongyang a évoqué les relations fortes qui lient déjà les deux pays, en rappelant que la Russie a grandement contribué à la lutte contre le Japon durant la Seconde Guerre mondiale.

D'autres invitations de la part du Kremlin sont déjà parvenues à Kim Jong-un dans le passé, notamment celle pour le Forum économique de l'est, où Vladimir Poutine avait choisi d'inviter Moon Jae-In dans le même temps. Cependant, pour le moment, la presse ignore si le président nord-coréen a accepté cette invitation ou non.

Lire la suite