Melania Trump a une stature plus présidentielle que son mari, cela ne fait plus aucun doute. La première dame des Etats-Unis, d'ordinaire discrète et renfermée vis-à-vis des médias, s'est à nouveau exprimé devant les journalistes, cette fois-ci pour contredire la position adoptée par Donald Trump sur LeBron James, qu'il qualifie de "stupide".

Publicité
Publicité

Cette intervention fait suite à la vive réaction de la première dame il y a de cela quelques semaines, lorsque le pays avait appris que les enfants de migrants étaient séparés de leurs parents dès le passage de la frontière.

Melania Trump fait les louanges de LeBron James

Il y a quelques jours, le célèbre basketteur de 33 ans a exposer face à ses fans et aux médias son projet d'école gratuite pour les enfants les plus en difficulté de son Etat, l'Ohio.

Melania Trump a une fois de plus contredit son mari, cette fois-ci concernant LeBron James
Melania Trump a une fois de plus contredit son mari, cette fois-ci concernant LeBron James

Peu de temps avant de présenter cette initiative ambitieuse, le sportif a ouvertement critiqué Donald Trump sur la chaîne CNN, en affirmant que ce dernier ne faisait qu'accélérer les divisions entre américains. Le président américain, qui a répondu comme à son habitude sur son compte Twitter, a livré son point de vue sur LeBron James, en affirmant que "Lebron James a été interviewé par l'homme le plus stupide de la télévision [...] Il a réussi à faire apparaître Lebron comme quelqu'un d'intelligent, ce qui n'est pas facile à faire".

Publicité

Selon Corentin Sellin, spécialiste des Etats-Unis, le fait que Donald Trump ait Melania Trump comme première dame est un atout de poids, car cette dernière permet de faire "contrepoint" par rapport aux multiples critiques du président. L'homme de 45 ans a également émis l'hypothèse que Melania Trump entretient de vraies divergences avec son mari sur des questions capitales, ce qui remet directement en cause sa haute fonction au gouvernement.

Melania Trump, peu engagée et encore moins attachée à l'Amérique

Pour l'instant très en retrait de la vie politique, contrairement à d'autres premières dames telles que Michelle Obama, qui s'est lancée corps et âme contre l'obésité, ou encore Barbara Bush, qui a contraint son mari Georges Bush, lorsqu'il occupait le bureau Ovale, à prendre en considération les ravages du sida.

La First Lady reste également très renfermée du fait de son statut "moins américain" qu'à l'ordinaire. En effet, Melania Trump "reste une Européenne" toujours selon Corentin Sellin. Quoiqu'il en soit, malgré que son image soit quelque peu trouble aux yeux du public, la Slovène de 48 ans sait prendre les devants, et reste très populaire pour une majorité de la population.

Lire la suite