La rivalité entre gangs rivaux a de nouveau fait rage dans la nuit de samedi à dimanche, au coeur de Chicago. Des séances de tirs ont en effet eu lieu, créant une nouvelle vague de violence entre factions armées. Selon Fred Waller, les ravisseurs ciblaient des personnes en particulier, dans le cadre d'un règlement de compte.

Publicité
Publicité

Au total, la police a recensé onze victimes et plus de soixante-dix blessés suite à ces multiples attaques. D'après les informations recueillies par CNN, jusqu'à dis coups de feu ont été perçus dans un laps de temps de trois heures.

Un conflit qui ne cesse de durer dans les rues de Windy City

Cette nouvelle confrontation entre gangs rivaux a également failli coûter la vie à un jeune garçon de onze ans, touché par l'une des balles. Ce miraculé a échappé de peu à la mort et aurait pu faire partie des victimes des assaillants. Ces derniers visaient un repas de funérailles, toujours d'après les autorités.

Chicago vient de vivre une nouvelle vague de violence, qui a cette fois-ci causer la mort de onze personnes.
Chicago vient de vivre une nouvelle vague de violence, qui a cette fois-ci causer la mort de onze personnes.

La ville est actuellement frappée par une vague de violence sans précédent, qui poursuit une inquiétante remontée du taux de criminalité depuis 2016.

Face à la situation déplorable de Chicago sur le plan de la sécurité, la ville au bord du Michigan reste aujourd'hui un sujet de critiques pour le président américain Donald Trump, qui n'hésite pas à faire état de cette hausse de criminalité dans cette zone du nord des Etats-Unis. Pour répondre à cela, Fred Waller, responsable de la police à Chicago, a affirmé que le nombre de fusillades est en forte baisse depuis début 2018.

Publicité

Pour illustrer ces propos, le policier évoque même une chute de trente pourcents enregistré depuis janvier, auquel il faut ajouter une baisse de vingt-cinq pourcents du nombre de meurtres. Selon lui, les autorités compétentes font le nécessaire afin de mettre un terme à ce fléau.

Chicago toujours au coeur des interrogations pour l'avenir

Plus de cinq mille armes ont été confisquées dans la troisième ville des Etats-Unis, ce qui ne constitue pas un moyen efficace afin de lutter contre les criminels pour le moment.

Malgré les efforts de la police pour reprendre le dessus sur la domination des gangs, Chicago garde à ce jour le bilan le plus lourd en terme de victimes, devant New York et Los Angeles.

Les quartiers de l'ouest et du sud de la ville sont particulièrement touchés par la présence de ces dangereux criminels. Dans ces zones, les habitants sont en majorité des minorités ethniques, et vivent dans la plus grande pauvreté depuis de nombreuses années.

Lire la suite