La consommation au Cameroun est l'une des tribunes pour lesquelles les citoyens se positionnent pour interagir avec le développement. La LCC (ligue Camerounaise des consommateurs) guidée par son président Delor Magellan Kamseu Kamgaing, s'affère quotidiennement à sa mise en disposition. Le Cameroun qui vise un développement actif de la consommation locale, propose différents angles pour y parvenir.

Publicité
Publicité

Par ailleurs, de nombreux magasins et boutiques ont subi des fermetures à cause du non respect des prix fixés sur le marché.

La LCC dans son rôle d'accompagnateur, d'informateur et d'aide pour la régulation de prix, s'est indignée face à certaines hausses de prix des denrées alimentaires. Le président élu de la LCC, Delor Magellan Kamseu Kamgaing, a donc organisé le 29 mars 2019 à Yaoundé, une conférence de presse à titre d'information.

Publicité

Travaillant en partenariat avec le Mincommerce (ministère du Commerce), la LCC a pris le soin d'informer l'opinion publique suite au communiqué de presse du ministère. Cet échange avec les médias visait une communication exacte sur les prix du riz, du poisson et du sucre dans les marchés camerounais. À cet effet, Congelcam a dûment été évoquée lors de cet échange avec les médias. Rappelons que cette entreprise est le leader au Cameroun dans l'importation, la distribution et la vente des produits de mer.

Le Cameroun est pour une évolution de son made in

En effet, le 20 mars 2019, Luc Magloire Mbarga Atangana a tenu une réunion dans cette optique dans la ville de Yaoundé. Dans le but de rendre la vie moins chère aux consommateurs, l'État a donc pris de nouvelles mesures essentielles dans ce cadre. Le maquereau (20+), poisson le plus consommé des Camerounais est désormais vendu à 1000 FCFA ou 1200 FCFA le kilo.

Le thon moyen à 700 FCFA le kilo, la sardine à 750 FCFA le kilo et le bar corvina gros calibre à 1350 FCFA le kilo.

En outre, le bar calanda gros calibre demeure à 350 FCFA pour Yaoundé et Douala. Concernant le riz, son prix a également été fixé. Le riz avec brisures qui est très consommé est maintenant à 350 FCFA le kilo pour Yaoundé et 330 FCFA pour Douala. La différence de prix inclut le transport vu que Douala a le port qui est l'un des principaux récepteurs de produits de consommation.

Publicité

Le riz premium ("riz Thaïlandais"...) passe à 410 FCFA le kilo à Douala et à 425 FCFA le kilo à Yaoundé. Il s'agit des marques Bijou, Neima, Lion et Dindon.

La LCC occulte une nouvelle vision

Face à ces détails contenus dans le communiqué du Mincommerce, Delor Magellan Kamseu Kamgaing, a félicité Congelcam qui finalement a retrouvé la raison. "Congelcam est passé de la rébellion à l'obéissance. Nous exhortons les commerçants à acheter en gros chez Congelcam. Nous sommes dans une mouvance où nous devons initialement consommer Camerounais", s'est exprimé le président de la LCC.

Publicité

Cependant, concernant l'exploitation du sucre camerounais, le président a affirmé que la Sosucam (société sucrière du Cameroun) allait produire 90% de sucre cette année. Dans les 10% restant, elle propose son importation. Avant de terminer son discours, le président a fermement demandé à l'État d'accompagner les entreprises locales afin qu'elles produisent en grande quantité. Il va notamment citer la riziculture de Yagoua qui a une terre fertile mais qui manque malheureusement de moyens et d'une volonté politique pouvant remédier à cette situation. Pour la LCC, le consommateur est Roi et doit donc être revalorisé dans ses attributs.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite