Le phénomène d’incendie dans les marchés au Cameroun est devenu récurrent et oblige de plus en plus les commerçants à cesser leurs activités. Devant autant de démesures, le chef de l’Etat Paul Biya a instruit à son gouvernement de prendre des mesures effectives dans le but de pallier ces désagréments et de rassurer cette frange de la société touchée par les flammes. Il y a encore quelques jours, le Ministre de l’Administration Territoriale Paul Atanga Nji faisait une descente au marché Congo à Douala pour rassurer les populations et remettre une enveloppe de 32,5 millions aux sinistrés de cette localité.

N’ayant pour l’instant aucune source concordante face à cette débâcle sécuritaire, le Minat (Ministère de l’Administration Territoriale) a exhorté les commerçants à plus de prudence et de responsabilité.

Par ailleurs, le dimanche 3 févier 2019, le marché d’Elig-Edzoa à Yaoundé a également subi un incendie. Interrogé sur le sujet, le chef de secteur Fopa Moïse assure avoir appris la nouvelle sur le réseau social facebook aux environs de 4h du matin : « Nous attendons de l’Etat qu’il puisse nous aider a reconstruire des boutiques mieux compartimentées et assez solides. C’est la 3e fois que nous subissons cet incendie dévastateur à Elig-Edzoa. Moi-même j’avais deux boutiques (un magasin de gros et un magasin de détail) et j’ai perdu 20 sacs de chaussures d’une valeur de 3 millions de FCFA. Nous sommes tous éprouvés comme vous pouvez le constater et avons près de 250 boutiques détruites par les flammes ».

Un espoir pour les victimes du marché Elig-Edzoa

Le Minat était en présence du gouverneur du Centre Paul Naseri Bea, du Délégué du Gouvernement de la Commune Urbaine de Yaoundé Gilbert Tsimi Evouna, du Chef de 3e degré d’Elig-Edzoa, Ahanda Simon et du préfet. Sous le regard circonspect des commerçants sinistrés, le ministre a tenu à rassurer les populations et leur a fait la promesse que l’Etat se chargera de reconstruire le marché dans les normes en temps et en heure.

Toutefois, une somme de 200.000 FCFA a été offerte par le gouvernement a chaque sinistré afin de pouvoir les aider à redémarrer dans leurs activités.

Après cette visite des lieux et un entretien avec certains commerçants, le ministre et ces derniers se sont retrouvés à l’Hôtel de Ville de Yaoundé, afin de recevoir cette dotation financière de l’Etat. La présence de 101 sinistrés sur les lieux et de quelques membres de leurs familles, a notamment ému l'assemblée présente.

Le Délégué de la Commune Urbaine de Yaoundé et des officiels présents ont tour à tour rassuré ces victimes en leur promettant une situation meilleure dans les prochains mois.

Le gouvernement tient à rassurer les victimes des flammes

Tenant personnellement à rassurer ces hommes et femmes peinés par la perte de leurs marchandises, le Minat a d'abord procédé à une minute de silence concernant le décès de l'une des victimes des flammes.

Lors des ses propos face aux médias et à l’assistance présente, Mr Tsimi Evouna a recommandé aux sinistrés d’avoir plus de responsabilités et de se soumettre aux normes régies par les instances qui sont habilitées à permettre des branchements liés au partage de l’électricité comme ENEO. Il a exhorté ces derniers à plus de prudence et à plus de responsabilité de leurs installations dans les marchés.

« Je vous demande de changer de mentalités pour que vous n’ayez plus à subir ce genre de désastre. Je puis vous assurer que les travaux de reconstruction des boutiques prendront environ 3 à 4 mois pour tout reconstruire. Nous vous aviserons lorsque les travaux seront terminés afin que tout le monde soit satisfait ». Paul Atanga Nji a assuré que tous les sinistrés recensés seraient dédommagés d’une somme de 200.000 FCFA et pourront ainsi se relancer dans de nouveaux challenges de vie.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite