La littérature engrange de multiples ouvertures autant sociales que culturelles où la philosophie immerge graduellement dans ses prérequis. L'idéologie philosophique au Cameroun demeure paradoxalement cette équation dont le stimuli de la pensée offre quelquefois son essence. Le professeur titulaire Émile Kenmogne en a vainement parlé lors de la conférence publique qu'il a organisé au CCC (centre culturel Camerounais) le 28 mars 2019.

Publicité
Publicité

Originaire de la région de l'Ouest (de la chefferie Bapa) du pays, le Pr s'est vu félicité et ovationné par les différents groupes ethniques venus célébrer son nouveau grade universitaire.

Savamment impliqué dans le CERCAPHI (Cercle Camerounais de Philosophie) ou il occupe le poste dr SG, le Pr s'est fait seconder par le célèbre Pr Ebenezer Njoh Mouelle. Il est 15 h lorsque le CCC de Yaoundé accueille les groupes de danses venus de quelques régions du pays.

Publicité

Accueilli avec des ovations et des chants traditionnels, le Pr va commencer par remercier l'assistance avant de laisser la parole à Ebenezer Njoh Mouelle. Comme objectif général pour cette conférence, il s'agissait d'honorer une tradition académique consistant à fêter le grade terminal d'une carrière. De ce fait, il était question de démonter son apport à la science et à la pensée du monde, et de rendre hommage à ses Maîtres et à sa communauté sociale.

Le parcours académique du Pr a été jalonné par plusieurs fonctions dans l'administration. Il a été Inspecteur N° 2/MINESUP, Docteur / PhD en Philosophie (2005), HDR de l'Université Paris Est (2011), et Maître de Conférence à l'Université de Yaoundé I (2012). Par ailleurs, il est auteur d'une dizaine de Livres avant d'être récemment promu au prestigieux grade de "Professeur Titulaire des Universités".

Le Pr Émile Kenmogne face à ses défis philosophiques

En outre, une thématique a été traitée lors de cette conférence d'installation par le Pr Émile Kenmogne. "Les ressourcements possibles de la pensée actuelle dans l'idée bergsonienne de vie : considérations appliquées à l'ontologie, l'éthique et la politique, la philosophie de la santé..." Était son intitulé. Parmi les invités présents il y'avait la présence du Roi Bapa S.M.

Publicité

Simeu David II, le recteur de l'Université de Yaoundé I, et le représentant du MINESUP.

Il n'oubliera pas de remercier le ministre d'État de l'Enseignement Supérieur Jacques Fame Ndongo. Durant son speech, Pr Kenmogne a dûment ouvert une brèche concernant la santé mentale, physique et psychique. Il a orienté ses recherches vers une émulsion quelque peu singulière de la pensée de l'être humain et de ses effets sur l'environnement ambiant.

Publicité

Une pensée philosophique relativiste prônée par le professeur

Henry Bergson pour lequel il s'est appuyé pour élaguer ses arguments, a pour sa part apporté un questionnement sur le dynamisme de la vie, la créativité et le progrès. Toutefois, le Pr Kenmogne a témoigné sa reconnaissance et sa gratitude aux personnes et aux institutions qui ont marqué son parcours de formation et sa vie professionnelle. Le final de la conférence s'est terminé par la dédicace de l'un de ses ouvrages préfacé par Dominique Folscheid.

Il s'agit de l'ouvrage : Maladies paranormales et rationalités : contribution à l'épistémologie de la santé. Ce livre est une contribution à la critique et à l'évolution des concepts de santé, maladie, guérison entre autres. Il élargit ainsi l'idée de rationalité dans ces domaines et montre méthodiquement la nécessité d'admettre l'existence des pathologies spécifiques. Il est publié aux Éditions L'Harmattan Cameroun.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite