La Danse est cette expression du corps et de l'âme qui enivre simultanément les émotions de celui qui en exprime le besoin. Le mouvement, la gestuelle, ou l'expression de soi, prédéfinissent graduellement cette emphase pour laquelle le sujet essai de s'ouvrir à la création. L'artiste camerounais Zora Snake en est l'un des acteurs qui promeut et partage ses acquis grâce à ses performances.

Ayant débuté comme jeune danseur (adepte du break dance), l'artiste a évolué au fil des années et a succinctement intégré l'art performance dans ses créations.

Publicité
Publicité

Face à autant de défis qui se sont présentés à lui, ce jeune originaire du Cameroun est le promoteur d'un festival international. Il s'agit du Festival Modaperf (Mouvement, Danse, Performance). Devenu un artiste international, il s'est réellement fait découvrir grâce à sa performance en 2016 au festival RAVY (rencontre des Arts Visuels de Yaoundé).

Zora Snake ou l'art de boxer la situation

Ayant un style quelque peu décalé et extravagant, "Snake" de son petit nom d'artiste, ramène aux questions existentielles grâce à ses sorties parfois osées.

L'artiste Zora Snake (c) Wolf House
L'artiste Zora Snake (c) Wolf House

C'est ainsi qu'on le découvre dans l'une de ses créations "le transfrontalier" qui bat des records d'audience en Afrique et en Europe. Dans ses textes, l'artiste met en lumière le principe de rationalité entre les races ainsi que le problème de l'immigration et de ses dessous.

Actuellement en préparation pour son spectacle "le départ" en Allemagne, Snake compte enrichir son répertoire. De ce fait, il espère ponctuer ses représentations créatrices de messages et d'attentisme pour des problématiques humaines et palpables. C'est ainsi que dans cette nouvelle création, il met en scène les préceptes de la décolonisation et la résultante qui la précède.

Publicité

La danse et la performance au sommet de l'expression

Les thèmes abordés tournent autour de la trahison, de la spiritualité ou encore du parcours. Assimilant conjointement sa prestation scénique avec de la danse et du théâtre, "le départ" aborde ainsi le problème de l'identité culturelle. Ce déversement obtus de son art si vivant, sera exclusivement mis en scène le 6 Avril 2019 à 20h en Allemagne.

Le spectacle va se dérouler au "Tak Theater Berlin".

Parallèlement, un extrait du discours du président (Roi de la jungle) sera traduit en live en allemand. La démonstration de cet art visuel va sensiblement durer 45 minutes. Il y'a encore quelques jours toujours en Allemagne, Zora Snake, mettait en scène "les séquelles de la colonisation 2" axé sur le patrimoine africain en Europe. Snake ne cesse de transporter l'art au travers des frontières du monde et ne compte sans doute pas s'arrêter de si tôt.

Publicité

Lire la suite et regardez la vidéo