Cela s’appelle, reprendre les flambeaux de violence ou marcher dans les traces de bombes de son père. Hamza ben Laden, le fils d’Oussama ben Laden est en train de se faire un prénom et grimpe dans la triste hiérarchie des terroristes les plus recherchés par les Occidentaux.

Publicité
Publicité

En l’espace d’une semaine, l’Arabie Saoudite a annoncé dans la gazette officielle Umm al-Qura, l'avoir déchu de sa nationalité et les Etats-Unis ont mis sa tête a prix. Ils offrent une récompense pouvant atteindre un million de dollars pour toute information utilisable.

Il faut dire que le fils d’Oussama ben Laden n'est plus un enfant, c'est un homme maintenant âgé d'environ trente ans, un âge suffisant où on ne veut plus être simplement "le fils de". Il se fait donc sa place dans le gotha des chefs terroristes en guerre contre l'occident.

Le fils d'Ousssama ben Laden fait à son tour partie de la liste des terroristes les plus recherchés.
Le fils d'Ousssama ben Laden fait à son tour partie de la liste des terroristes les plus recherchés.

C'était le fils préféré d’Oussama ben Laden

Il est évident, qu’il n’a pas dû vraiment connaître beaucoup d’autres choses et que son parcours de vie était déjà bien tracé. Nous savons grâce à des documents datant de 2011, que l’ex-leader d’al-Qaïda parlait d'Hamza comme étant son "fils préféré ". Il est facile d’imaginer comment le garçon a dû être bien formaté dès sa naissance, et l'orientation qui a été donné à son éducation, car le chef historique d’al-Qaïda espérait clairement en faire un successeur dans la lutte.

Publicité

Depuis de nombreuses années, celui qui fut tout jeune appelé "le lion d'Al-Qaïda" a été mis en avant par l'organisation terroriste pour délivrer des messages, notamment pour de la propagande interne.

Les différents services secrets ont recueilli des informations sur lui. Pour s’en faire une image physique, adulte, il faut se référer à une vidéo de sa cérémonie de mariage. Elle s'est déroulée en 2007. Cette année-là, en Iran, Hamza ben Laden aurait épousé la fille de Mohamed Atta, l’un des participants aux attaques du 11 septembre 2001 à New York. Ce sont officiellement, les seules images disponibles.

En effet, les membres de la famille du chef d'Al-Qaida, ont tout d'abord trouvé refuge en Iran. Un refuge qui pouvait s’apparenter à une résidence surveillée. Leur présence permettait notamment d’éviter que le réseau djihadiste ne s’en prenne aux intérêts et aux cibles iraniennes et évite au pays d’éventuels attentats.

Pris en charge par les fidèles lieutenants de son père

Finalement, il sortira d’Iran en profitant d’un échange avec un diplomate iranien enlevé au Yémen par Al-Qaida.

Publicité

A partir de là, il va être encadré directement par les plus fidèles lieutenants du chef djihadiste. A leur tête, le Libyen Atiyah Abd Al-Rahman, qui sera considéré par le gouvernement américain comme le numéro 2 de l'organisation après l'intronisation de Ayman al- Zawahiri à la tête du groupe.

Depuis, le jeune homme s’est aguerri et rêve visiblement de faire partie d’une nouvelle génération à la tête d'al-Qaïda. Hamza ben Laden est actuellement le leader du groupe terroriste Ansar al-Fourqan. Celui-ci est très actif et recrute massivement depuis quelques mois les rescapés des combattants en Syrie, ceux d'al-Qaïda, mais aussi ceux de l'organisation jihadiste rivale Etat islamique.

Publicité

Depuis 2015, il s'est aussi fait connaître sur le net en publiant des messages appelant régulièrement à prendre pour cible d'attaques les Etats-Unis et leurs alliés. Il entend bien ainsi venger la mort de son père.

Sa jeunesse et son nom prestigieux aux yeux des terroristes de tous bords inquiètent les Occidentaux qui voient en lui un personnage rassembleur et charismatique. Il pourrait insuffler une nouvelle dynamique au réseau terroriste, toujours influent dans de nombreux pays et régions du monde.

En attendant, il a certainement acquis des lettres de noblesse à ses yeux et à ceux de ses partisans en faisant partie de la liste noire des terroristes selon les Etats-Unis.

Lire la suite