Face aux attaques malencontreuses que subissent les populations des régions du NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest), l'État du Cameroun a mis en place de nombreuses mesures de sécurité. Les FDS (Forces Nationales de Défense et de Sécurité) parés pour veiller au bien-être des citoyens, sont constamment à pied d'œuvre pour maintenir la paix et la cohésion sociale. Toutefois, certains précurseurs de l'anarchisme et de la déstabilisation usent de nouvelles stratégies comme celle de la manipulation.

À cet effet, le 27 juin 2019, aux environs de 21h39, un compte Facebook supposé appartenir à la dénommée Akoson Pauline Diale, s'est vu propager une Fake News à l'endroit des FDS.

Actrice propagandiste à la solde d'un groupuscule de terroristes sécessionnistes, ce compte à l'instar de ses compères perturbateurs a véhiculé une image visiblement truquée. Il y est inscrit un texte truffé de mensonges suivi d'une image représentant 4 individus supposés abattus par les FDS.

La propriétaire du post indique ensuite que cela s'est produit dans la localité de Sagba Hills, à quelques kilomètres de la ville de Bamenda (Nord-Ouest). Cependant, les supposés cadavres sur l'image sont tous couchés dans la même direction avec le visage caché. Ces supposés citoyens abattus par les forces de défense et de sécurité sont également tous propres malgré l'état vaseux du sol et n'ont aucune trace de sang ou même l'impact d'une balle.

Une manipulation mal orchestrée

Suite à cette analyse, il convient de dire que cette illustration n'est qu'un montage mal organisé et peu fiable. Le montage qui y est fait n'est en aucun cas démonstratif d'attaques ou d'éventuelles tueries. La véracité du compte de Akoson Pauline Diale, laisse à penser que ce profil semble extrêmement faux.

Cette position peut éventuellement être classée dans le rayon de certains illuminés en mal de sensations et d'intelligence qui veulent semer le doute et la peur dans l'esprit des populations des régions du NOSO.

En second recours, ces adeptes de la manipulation espèrent user de ces stratagèmes emplis de mesquinerie pour ainsi discréditer les FDS et les institutions étatiques. Le chef de l'État qui a mis sur pied le Plan d'Assistance Humanitaire d'Urgence, veille à la protection des biens et personnes tout en incluant la reconversion d'anciens sécessionnistes repentis.

Le Cameroun met la sécurité au premier plan

Les régions du NOSO qui sont en proie à de diverses malversations actées par des individus en manque de repères, sont parallèlement protégées par le Gouvernement avec l'aide d'ONG et d'associations.

Les réseaux sociaux qui demeurent une porte ouverte à la manipulation et à la discrimination, peuvent également subir cette tendance en citant successivement la loi sur la cybercriminalité et la cybersécurité. Cette loi est bel et bien applicable au Cameroun.

Toute publication qui va à l'encontre de la protection des biens et personnes est susceptible d'être classée comme un acte de cybercriminalité. La crise anglophone qui est devenue un terrain fertile pour les terroristes sécessionnistes, voit les efforts du Gouvernement camerounais se concrétiser avec les nombreuses décadentes sur le terrain.

L'État se mobilise pour le retour à la paix et au développement dans les régions du NOSO.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite