Elections Cameroon (Elecam) vient de donner le chiffre exact des inscriptions sur les listes électorales. Cela s'est déroulé lors du point de presse du Directeur Général de Élections en la personne du Dr Erik Essousse ce mercredi 18 septembre 2019 au siège d'Elecam au lieu dit derrière Immeuble Rose à Yaoundé. Elecam a donc annoncé que le chiffre total d'inscrits qui est de 7.116.3144.

Différemment de l'année 2018 (dernière Élection présidentielle) le chiffrement s'est arrêté sur des statistiques de 433.873 de nouveaux inscrits.

Ce qui démontre un intérêt bien appuyé des citoyens camerounais pour le prochain scrutin électoral. Durant cet échange avec la presse nationale et internationale, le Dr Erik Essousse a félicité les acteurs du processus électoral, les partis politiques, l'administration et même l'organisation de la société civile. Notons que le directeur général des Élections est chargé des opérations électorales ou référendaires. Il s'occupe notamment de la constitution, la gestion, la mise à jour et la conservation du fichier électoral national ainsi que des documents et matériels électoraux.

Il peut également intervenir dans l'établissement des listes électorales, en liaison avec les commissions mixtes compétentes. Il joue aussi un rôle primordial dans l'acquisition et la distribution du matériel et des documents électoraux.

Elecam prêt pour les prochaines étapes

Commencée le 2 janvier 2019, la campagne d'inscription s'est terminée le 31 août 2019. Une grande campagne a en effet été effectuée dans toute l'étendue du territoire avec la participation des différentes parties concernées.

Les hommes politiques ont manifestement joué un grand rôle dans cette vaste campagne.

C'est par exemple le cas de Cabral Libii du PCRN qui s'est illustré en parcourant quelques régions du pays pour la sensibilisation. Dans le cadre électoral pour les camerounais de la diaspora, des agents d'Elecam étaient également représentés dans plusieurs pays étrangers pour cette grande sensibilisation. Le Cameroun qui verra l'organisation des prochaines échéances en février 2020 (législatives et municipales), s'est dûment affrété à préparer un dispositif nécessaire au vote. Ceci afin de permettre à ce que les différents citoyens camerounais puissent participer à ce prochain processus électoral.

Le Cameroun est pour un processus électoral équitable

En effet, il est créé au niveau de chaque commune, une ou plusieurs commissions chargées du contrôle de l'établissement et de la distribution des cartes électorales. Selon le Dr Erik Essousse, l'heure serait à présent à la distribution des cartes électorales restantes et au toilettage de ces listes. Selon les articles 47 et 48 du Code Électoral d'Elecam, ne peuvent pas être inscrits sur les listes électorales pendant un délai de 10 ans, sauf réhabilitation ou amnistie, les personnes condamnées pour atteinte à la sûreté de l'État.

Également les personnes condamnées à une peine privative de liberté sans sursis supérieur à 3 ans. Ou encore les personnes faisant l'objet d'un mandat d'arrêt. Il est à rappeler qu'il y a eu une forte participation des jeunes à ces inscriptions massives avec 69,23% sur un total de 300.375 nouveaux inscrits. Ce qui a naturellement donné un chiffrement de 433.873 nouveaux inscrits en 2019 avec 59,65% d'hommes (soit 270.593 ) pour 40,35% de femmes (soit 163.280).

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite