Bien encrée dans ses objectifs de structuration et d'implantation industrielle, l'API (agence de promotion des investissements) organise la 3è édition du CIF(Cameroon Investment Forum) à Douala Bonanjo du 27 au 29 novembre 2019. Cette édition sera placée sous le prisme d'une valorisation de l'économie du Cameroun en mettant en exergue la croissance exponentielle des nouveaux marchés préférentiels dans le secteur économique.

Dans cette optique de mettre en avant les produits locaux destinés à la vente et à l'importation, un thème réflecteur a été choisi pour valoriser le "Made in Cameroun". A cet effet, le thème directeur pour cette troisième édition est "l'Industrialisation à travers l'Import-Subtitution".

Sachant que l'API s'occupe d'aider à créer un cadre d'échange, de concertation ou de relations d'affaires, elle compte renforcer la résilience de l'économie lors de cette énième édition phare.

La promotion de l'import-substitution sera ainsi un parallèle visant à établir un point d'achèvement et de coopération entre les investisseurs nationaux et étrangers dans un espace de partage et de collaboration. Les cultures proposées et prononcées seront celles de l'Aquaculture, la Maïsculture et la Riziculture. Certes, les autres filières ne seront pas laissées en reste toutefois ces 3 cultures seront les priorités pour cette édition sectorielle.

Organisé sous le patronage du président de la République S.E.Paul Biya, le CIF 2019 est également un moyen pour les investisseurs locaux de pouvoir proposer des canevas pour l'exploitation de leurs produits ou de proposer des solutions face à une industrialisation conséquente au Cameroun.

La CIF promeut l'innovation pluri-sectorielle des produits locaux

Sur ces entrefaites, il est attendu de nombreuses closes ou signatures d'accords de partenariats (financements) entre les porteurs de projets et d'éventuels promoteurs.

"Cela va parallèlement résulter d'une importante implication d'opérateurs économiques locaux". Comme l'a notamment souligné le Directeur Général de l'API Mme Marthe Angéline Minja lors de la conférence de presse organisée par l'API le 25 septembre 2019 dans ses locaux à Yaoundé.

Cependant, plusieurs participants sont attendus à cette grande rencontre économique. Il s'agit des investisseurs, des porteurs de projets, des opérateurs économiques, les autorités gouvernementales, les responsables d'institutions financières, des partenaires au développement, des organisations patronales, la diaspora camerounaise entre autres.

Les activités vont se mener sous plusieurs pôles qui seront divisés en six activités majeures étalées sur trois jours. Elles seront composées d'une cérémonie d'ouverture, de plusieurs panels (avec des thèmes secondaires rattachés au thème initial) un marché initial, une expo-animation, un service de rencontres d'affaires et enfin une cérémonie de clôture (suivie d'une soirée de gala).

L'import-substitution un atout pour la croissance économique du Cameroun

Dans la stratification des panels de discussions, ils seront formés par quatre avec des thématiques bien élaborées.

Ces thématiques vont intégrer la multitude de domaines visé pour ces rencontres professionnelles dans le cadre d'éventuelles productions industrielles. Il y aura par exemple pour le panel 1 : "Les grands secteurs d'investissement au Cameroun : focus sur la riziculture, l'aquaculture et la maïsculture".

Probablement l'un des plus importants, il va regrouper des professionnels de ces domaines dans l'objectif de promouvoir chaque secteur en mettant en lumière le descriptif de chacune des cultures. Le panel de discussion N°2 a pour thème "Cap sur l'environnement des investissements, solutions préconisées pour franchir les obstacles et lever les contraintes actuelles dans les filières ciblées à court, moyen et long terme". Les deux derniers panels sont : "Financement des projets dans les filières ciblées, possibilités et conditions d'éligibilité" et " Catalyser la croissance par les contrats de partenariat public privé".

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite