Le jeudi 3 octobre 2019, le Colonel Soney Ajang, le Chef de cellule de division du Ministère de la défense Serge Atonfack, le porte-parole Georges Ewane et quelques membres des Forces Armées et de Défense, ont partagé leurs expériences à travers des diapositives et des récits des actions sur le terrain des Forces vives de l'Armée camerounaise. Bien encrée dans l'aboutissement d'une prorogation conceptuelle du Grand Dialogue National (GDN), l'armée camerounaise présente au GDN joue un rôle capital pour le retour à la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (NOSO).

Etant un corps social et une composante de la société, elle mène des actions civilo-militaire très importantes sur le terrain. En effet, les militaires sont quotidiennement engagés au secours des populations qui subissent les exactions des sécessionnistes et des séparatistes. Elles sont manifestement dans l'implication structurelle pour aider les communautés et les populations touchées par la crise.

Les Forces Armées et de Défense au chevet des populations

Le BIR (Bataillon d'Intervention Rapide) s'illustre positivement dans la reconstruction des ponts sabotés par les séparatistes terroristes, l'armée prend en charge les enfants malades, reconstruit les routes, distribue des produits de premières nécessité, et offre des abris aux déplacées internes et réfugiés. Le Chef de l'Etat Paul Biya a notamment mis sur pied le Plan d'Assistance Humanitaire d'Urgence pour venir en aide à ces populations touchées par les exactions des sécessionnistes.

C'est sur cette base que les Forces Armées et de Défense oeuvrent pour donner un regain de chaleur et d'espoir aux personnes inféodées par le désastre que causent ces terroristes et malfaiteurs. En outre, les diapositives présentées dans la journée ont pu faire découvrir une partie du travail effectué sur le terrain.

L'action des Forces Armées

C'est sans pareil que des images sensibles ont défilé face à la presse nationale et internationale démontrant des corps sans vie des Forces Armées, des décapitations, des femmes éventrées et des messages de haine véhiculés par ces terroristes se réclamant ambazoniens. L'armée qui est et restera toujours au service des populations se dit rassurante et continuera toujours à mouiller le maillot pour le retour à la paix et à l'unité nationale.

Comme l'a souligné Serge Atonfack, tout ces corps sans vie des forces de Défenses camerounaises sont également des frères, des amis, des familles ou des partenaires des citoyens camerounais. Le Grand Dialogue National concerne les camerounais venus de partout et prime sur les échanges, les propositions et le retour à l'accalmie dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest. La paix est le devoir de tous !

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite