L'initiative Youth Connekt Cameroon a été validé à l'Hôtel Djeuga Palace en présence du Minjec (Ministre de la Jeunesse et de l'éducation Civique) Mounouna Foutsou, de la Coordinatrice du Système des Nations Unis Mme Allegra Baiocchi, du représentant résidant du PNUD au Cameroun et de Audrey Moneyang, responsable pour le programme développement des Nations Unis. Cette rencontre s'est déroulée ce lundi 11 novembre. Durant cette session de travail, le ministre a souligné que le succès de cette initiative nécessite un engagement et une mobilisation active de la jeunesse. Il s'agit des autorités publiques, du secteur privé, des organisations de la société civile et des parties prenantes bilatérales et multilatérales.

Mme Allegra Baiocchi, durant cette assise, a ainsi appelé à l'adhésion des différents partenaires car cette initiative est dotée d'opportunités qui garantiront l'autonomisation socio-économique des jeunes et les sortira éventuellement de la précarité. Pour cette coordinatrice, elle sera substantiellement un vecteur d'emploi pour cette jeunesse camerounaise qui ose.

Le Minjec pendant la présentation du projet a expliqué à quel point il avait été prédestiné à présider cette réunion. Il a notamment souligné que le Youth Connekt Cameroon (YCC), une initiative africaine née au Rwanda en 2012.

Dans son essence, elle est porteuse de créativité et permet de se connecter à la jeunesse camerounaise avec leurs différents modèles. Le projet vise aussi une connexion des jeunes avec leurs pairs, certains experts qui plus tard leur permettront d'accéder aux opportunités économiques. Celles-ci seront offertes par les partenaires de développement travaillant sur les questions relatives à la jeunesse du pays. Par la suite, le gouvernement envisage, en partenariat avec les Agences du Système des Nations Unies, le lancement officiel de l’initiative Youth Connekt Cameroon. Elle est programmée pour le 9 décembre 2019, à 10 heures, au PAPOSY (Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé).

Le Youth Connekt Cameroon en bonne voie

Au terme des nombreuses consultations nationales en vue de l’élaboration de la feuille de route de l’initiative Youth Connekt Cameroon, le Minjec a effectué plusieurs déplacements dans certaines régions du pays (Centre, Littoral, Ouest Extrême-Nord...) afin de présenter le projet.

Dans cet échiquier structurant, il est manifestement dans des prérogatives du YCC de fournir une lecture claire et objective de la situation actuelle. Un travail régulier et conjoint a été mis sur pied par le Minjec, le Système des Nations Unies et le CNJC (Conseil national de la Jeunesse du Cameroun), dans le but de pouvoir peaufiner le document cadre de la mise en œuvre de l’initiative YCC.

Toutefois, le lancement officiel est prévu dans les prochaines semaines, avec l'appui du PNUD. Il serait préssenti pour être placé sous le très haut patronage du Président de la République, S.E. Paul Biya. Ce projet structurant a pour objectif de renforcer ces initiatives existantes dont les principales visées sont de plusieurs ordres.

Il s'agit par exemple du soutien aux meilleurs projets productifs et innovants des jeunes ou encore à l’appui à l’organisation de la "Onzaine de la Jeunesse". Il est accompagné par des activités telles que les "villages jeunesse" et du parlement jeunesse pendant la célébration de la Fête de la Jeunesse au Cameroun.

Une initiative structurante à long terme

Les objectifs étant variés, Mounouna Foutsou a également parlé de l’appui à l’organisation de la "Semaine de l’Unité". Cette dernière est initié par le Minjec lors de la Fête Nationale célébrée chaque 20 mai au Cameroun.

Il a ensuite cité comme activités connexes, celui "des villages de l’unité et d’intégration nationale", toujours dans le même cadre. Dans une répartition institutionnelle et conventionnelle, les Journées du Vivres Ensemble Camerounais (JVEC) sont également incorporées. Elles comprennent entre autres l'implantation des carrefours, des olympiades, du chat online, des marches, des représentations du vivre ensemble et plusieurs autres articulations liées à cette célébration.

Le coup de main du Minjec est manifestement acté pour la mise sur pied des mini-incubateurs et des pépinières d’entreprises des structures d’encadrement de proximité des jeunes entrepreneurs camerounais. En outre, les Centres Multi-fonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ) seront aussi mis sur le carreau vu leur utilité dans ce schéma de développement structurel.

La validation du projet YCC est sans nul doute une aubaine pour l'emploi jeune et un grand pas au développement des entreprises, de l'entrepreneuriat et des start-up locales.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite