Le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique (Minjec) Mounouna Foutsou, a présidé ce 17 juin 2020, la cérémonie solennelle d’ouverture de l'atelier de Renforcement des Capacités des Grands Formateurs en Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial dans le cadre du PTS-Jeunes (Pan triennal). Cet atelier se dérouler sur plusieurs jours au CMPJ (Centre Multifonctionnel de Promotion de la jeunesse) de Yaoundé.

Étaient présents à cette cérémonie, les représentants d'administrations publiques, des experts et des structures partenaires. Dans son mot de bienvenue, Yvette Eyenga, Chef du Centre Multifonctionnel de Promotion des Jeunes Régional de Yaoundé Mimboman, s'est dit honorée que la structure dont elle a la charge abrite cette importante activité.

Ladite activité, poursuit elle, s'inscrit en droite ligne de la mission d'encadrement de la Jeunesse par le Minjec avec pour finalité l'insertion socio-économique des jeunes.

Un atelier bien ancré dans les objectifs de développement socioéconomique du Minjec

"L'encadrement de cette jeunesse en général et son insertion socioéconomique en particulier, comptent parmi les priorités majeures et actuelles des pouvoirs publics. C'est pourquoi le Président de la république S.E. Paul Biya, lors de son adresse à la nation le 10 février 2016, a prescrit le Plan Triennal jeunes (PTS-Jeunes), qui vise la facilitation et l'accélération de l'insertion économique des jeunes.

Parmi ses axes stratégiques, l'entrepreneuriat jeunesse occupe une place essentielle.

Il s'agit en effet, d'amener les jeunes à créer des emplois pour eux-mêmes et pour leurs pairs dans les domaines de l'agriculture, de l'industrie/artisanat, de l'économie numérique et de l'innovation Technologique". A annoncé le Minjec lors de son discours inaugural.

L'atelier a pour but de renforcer les capacités des Grands Formateurs au niveau local.

Le Chef du centre dit avoir la ferme conviction que l'atelier va permettre d'obtenir des résultats probants dans l'accompagnement des jeunes en zone urbaine et rurale. Abdoul Karim Nassourou, Directeur de la Promotion Économique des Jeunes (DPEJ) présente l'agenda de l'atelier. Le DPEJ revient tout d'abord sur les deux premiers jours de l’atelier.

On retient qu’il a été question entre autres de dérouler les objectifs et les enjeux de l’atelier tant au niveau local que dans la mise en œuvre du PTS-Jeunes.

La formation au centre des intérêts substantiels du PTS-Jeunes

Il faut préciser que dès leur arrivée, les Grands Formateurs se sont vus distribuer un kit sanitaire afin de respecter les mesures barrières contre la Covid 19. "Les déterminants clés de la réussite de l'initiative VPC-Cameroun (Villages Pionniers et Clusters) sont de trois natures :

  • On compte l'alignement de la visions dites stratégique du PTS-Jeunes avec les multiples besoins de cette jeunesse dans le cadre de l'insertion et d'entrepreneuriat dans la généralité;
  • en second recours il s'agit d'avoir la formulation du modèle des Villages Pionniers et Clusters en concordance avec cette maîtrise d'ouvrage de leur mise en disponibilité;
  • en troisième ressort il s'agit d'avoir un système d'accompagnement et par une vision performative de ladite l'initiative, ceci par l'enregistrement des jeunes à ONJ; le réarmement moral, civique et entrepreneurial de cette jeunesse est également de mise dans cette fonctionnalité; l'acquisition et la conception stratégique des plans d'affaires à travers le PAJER-U (Programme d'Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine), entre autres... ".

Il a ensuite continué de citer le Minjec dans son discours.

Dans la suite de l'agenda, à savoir les 3 derniers jours restants, on apprend que les travaux seront axés sur l'insertion économique en 6 séances, sur l'entrepreneuriat avec les nouvelles orientations stratégiques du PTS-Jeunes ou encore les modalités de création d'entreprise. L'atelier de formation s’achèvera par la présentation du guide du formateur et l’évaluation de la formation.

Avant de déclarer solennellement ouverte l'atelier de formation, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique est revenu sur la genèse du Plan Triennal Spécial Jeunes. Le Minjec Mounouna Foutsou a poursuivi en indiquant que cet atelier se tient au lendemain de la très haute prescription du Chef de l’État relative à la reconduction des crédits du PTS-Jeunes dans le budget du Ministère.

Mounouna Foutsou souhaite alors que les travaux en ateliers soient de véritables laboratoires d'analyses et de mutualisation des stratégies d'intervention et de recherche de nouvelles formules pour susciter l'implication des jeunes et accroître ainsi les performances du ministère en matière d'intervention extrascolaire.

Ne manquez pas notre page Facebook!