Surnommée "Opération un habitant, un masque", la cérémonie de remise de matériels pour lutter contre le Covid-19 (Coronavirus) à Nkolmessi s'est déroulée dans la joie et le partage, ce 14 juin 2020. Initiative de Sa Majesté Charles Atangana Manda, Chef Traditionnel, Conseiller Municipal de la Commune de Ngoumou et président de l'Association des Chefs Traditionnels du groupe Etenga, cette cérémonie s'est effectuée à l'esplanade de la chefferie de Nkolmessi.

Ce rassemblement a réuni les habitants de la localité et les autorités administratives et traditionnelles avec la présence très remarquée de Ousmanou Daouda, sous-préfet de cette même localité.

Les premières cibles étaient les couches vulnérables dans le groupement Ekang, les établissements scolaires ou encore les personnes vivant avec un handicap. Cette donation était constituée de 1500 masques de protection homologués, d'un nombre important de seaux à robinet et des cartons de savon. La distribution est allée au lycée de Meyila (à 2km du village de Nkolmessi), au Cetic de Nkolmessi et à son école catholique, et à l'école publique d'Offoumou.

Atangana Manda au front pour les habitants de Nkolmessi

"Nous appelons à la responsabilité individuelle de chaque habitant. Qu'ils sachent que la vie ne peux plus être comme avant. Où l'on s'embrassait et bien d'autres. Que cette insouciance cesse. Le 19 mai 2020, le Président de la République S.E. Paul Biya, a appelé à l'union sacrée de toutes les forces vives du Cameroun, de la nation, pour faire barrage au Covid-19.

Dans cette perspective, en tant qu'autorité traditionnelle, j'avais vraiment à coeur de faire oeuvre utile, de mettre en application cet appel du Président de la République dans ma circonscription, non seulement élective, mais aussi sur mon territoire de commandement", a-t-on pu lire dans le journal Essingan du 17 juin 2020.

La sensibilisation comme appui et prévention à Nkolmessi

Durant cette cérémonie de remise de dons, le chef traditionnel s'est lui-même appliqué à enseigner aux populations comment porter le masque, ou l'utilité de pouvoir régulièrement se laver les mains. Dans son discours, il a évoqué le changement de comportement et a sensibilisé les couches vulnérables en mettant en avant les mesures édictées par le gouvernement et l'Organisation Mondiale de la Santé.

Cet attentisme survient en réponse à l'appel du Chef de l'Etat de s'engager dans la lutte contre la pandémie de Coronavirus au Cameroun.

"Nous qui sommes le relais sur le plan communautaire comme les chefs traditionnels, les collectivités territoriales, les exécutifs communaux, les conseillers municipaux, nous avons le devoir de sensibiliser face à la dangerosité de la pandémie de Coronavirus.

Cela va en soutien au don que nous avons reçus du chef de l'Etat. Des consignes que nous avons reçues des autorités", a fini Charles Atangana Manda. Il faut rappeler que dans cette localité, aucun cas n'a encore été déploré dans toute l'étendue du groupement Ekang, néanmoins, le chef traditionnel a tenu à donner la nécessité qu'il leur soit prodigué ces enseignements et l'importance de l'application des gestes barrières.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!