Ce mardi 16 juin 2020, le Minjec (Ministère de la Jeunesse et de l'Education civique) et le Minfopra (Ministère de là Fonction Publique et de la Réforme Administrative) ont signé un communiqué conjoint de partenariat. Cette cérémonie s'est déroulée dans la salle de conférence de l'Observatoire national de la jeunesse (ONJ) en présence du ministre de la Jeunesse Mounouna Foutsou, du ministre de la Fonction Publique Joseph Le et du maire de la commune d'Arrondissement de Yaoundé II, Yannick Martial Ayissi.

Dans son mot de bienvenue, Yannick Ayissi a indiqué que dans la collaboration entre les deux départements ministériels présents, ce sont les structures qui subissent au quotidien les pressions d'insertion socioprofessionnelle qui en sortent gagnantes à travers la mutualisation des ressources et des compétences.

Avec cette collaboration, les jeunes auront plus facilement accès à la fonction publique tout en envisageant l'opportunité de devenir entrepreneurs du Cameroun.

Une collaboration des plus approfondies entre le Minjec et le Minfopra

Lors de la présentation des activités des Centres multifonctionnels de promotion des jeunes (CMPJ), et de l’Observatoire national de la jeunesse, faite par Armand Mveme Atangana (Coordonnateur national de l'ONJ), on retient que 35% de la population du Cameroun est jeune et cette jeunesse représente 68% de la population jugée active. Pour ce faire, le territoire national compte donc 434 CMPJ.

S’agissant de l’ONJ, on note qu'elle est créée à la suite de la mise en place du Plan triennal spécial jeunes.

Il s’agit d’une interface entre les jeunes et les programmes et projets gouvernementaux et non gouvernementaux d'insertion socio-économique. Durant cette séance, Thierry Vaho qui est l'assistant technique de la plateforme de l'ONJ, a précisé que cette plateforme a pour but de faciliter et d’accompagner les jeunes en ligne.

Cette plateforme mobilise donc les opportunités et la cartographie des jeunes. Cette cartographie permettra par exemple au Minfopra de savoir dans quelle partie du pays se trouvent les jeunes dont les compétences sont requises pour accéder à certains concours administratifs.

La jeunesse mise en avant dans le communiqué conjoint

Côté jeunes, grâce à cette collaboration Minjec / Minfopra, l'inscription en ligne aux différents concours administratifs sera possible où qu'il se trouve dans le pays à condition d'avoir juste une connexion internet. Le Minfopra, par la voix de Moïse Ndiffa, présente à présent la plateforme d'inscription en ligne des candidats aux concours administratifs. L'inscription s'y fait en quatre étapes.

Le site internet "concoursonline.minfopra.gov.cm" est la plateforme où l'on peut trouver tous ces renseignements mis à la disposition des jeunes. Sen s'est ensuite suivi la signature de la note d'information marquant la collaboration entre le Minjec à travers l'ONJ et le Minfopra.

Dans son discours de circonstance, le ministre Joseph Le a remercié le ministre Mounouna Foutsou pour son accompagnement dans la dématérialisation du processus d’enregistrement et de recrutement des jeunes à la Fonction Publique.

Ce processus, que poursuit le Minfopra, s'inscrit dans la visée de l’amélioration de la qualité de service aux usagers. Grâce au Minjec, une nouvelle étape est donc franchie dans la décentralisation de ce service car le jeune peut désormais s’inscrire aux concours administratifs grâce à l'ONJ. La rencontre s'est achevée avec la visite d'une cabine du centre de télé référencement de l'ONJ, une visite du centre en question.

Ne manquez pas notre page Facebook!