Les citoyens camerounais, bien conscients de leur diversité culturelle, ethnologique et même sociale, ne vivent nullement en autarcie, mais cultivent "le vivre ensemble" suivant les aspirations de tout un chacun.

Démocratie faisant, l'accent est parfois porté sur une instrumentalisation peu régalienne de certaines communautés. D'où cette accentuation portée sur les communautés originaires du Grand Nord. Ainsi, le "Mouvement 10 millions de Nordistes", sans se prétendre être un instrument politique, vise à mettre en exergue les doléances et prévenir les maux et attentes venant du Septentrion camerounais.

Comme l'a si bien énuméré Guibai Gatama, l'un des principaux promoteurs de cette plateforme, ce mouvement est un concept d'éveil plus qu'une organisation. Elle n'est pas là pour chercher le nombre ou des adhérents, mais pour travailler à la fierté du Nordiste. Dans un esprit qui se veut républicain, ce mouvement n'a pas de lieu géographique à proprement parler et compte 73 langues associées pour essayer d'étayer cette inertie prépondérante.

Un mouvement républicain loin d'entraver les institutions

"Frères et sœurs Nordistes, mobilisons-nous autour de l’essentiel. Il s'agit de l’éveil, de la conscientisation, du respect et de la valorisation du Nordiste, ceci au-delà de toutes considérations religieuse, ethnique ou politique. Si nous sommes 10 millions, cela signifie que nous sommes une force. Nous devons l'exprimer.

Nous devons avoir un mot dans les affaires de notre pays.

Nous avons un rôle à jouer dans notre pays. Nous devons être respectés. La sensibilisation dans les langues locales sur les objectifs du « Mouvement 10 millions de Nordistes » demeure notre leitmotiv", a-t-on pu extraire de Guibai Gatama comme message de sensibilisation auprès des communautés. Ce mouvement devrait peser sur les politiques publiques et aborder le volet développement et implication de cette frange régionale.

"Nous sommes Nordistes par la force du destin et de l'Histoire, prenons conscience de notre force, et qu'ensemble tout est possible", a continué le directeur de Publication du journal "L'Oeil du Sahel".

Une initiative républicaine pour un Cameroun émergent

Ce mouvement touche également aux langues qui sont utilisées comme canaux pour les réflexions liées à la sensibilisation ou à l'éveil des communautés.

Cette plateforme de dialogue et d'échanges vise des attentes qui par la suite pourraient être mieux exprimées par les Nordistes camerounais.

La sensibilisation par l'audio en est une. Plusieurs audios sont d'ailleurs disponibles dans les langues présentes dans chacune de ces zones. Les ressortissants du Grand Nord qui vivent dans chacune des régions du Cameroun sont également concernés. Selon Guibai Gatama, l'élite est déjà bien plus élevée. Néanmoins, c'est la base qui doit impérativement s'éveiller afin de changer la donne et s'inscrire dans une nouvelle dynamique. Dans cette initiative, tout est fait sur la base du volontariat et la sensibilisation se fait au niveau de chaque ressortissant nordiste.

Ne manquez pas notre page Facebook!