Le PCRN (Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale), dans ses attributions de parti qui milite pour l'engagement des jeunes, voit ses élus de plus en plus actifs sur le terrain, ceci à l'instar de l'Honorable député Nourane Moluh Hassana épouse Fotsing. Déjà très engagée auprès des jeunes entrepreneurs, cette dernière propose diverses formations aux jeunes afin de lutter contre le chômage et la précarité. Cette dernière s'est d'ailleurs démarquée en formant des jeunes dans les métiers de l'agriculture, et de de l'apiculture entre autres. Certains des des récipiendaires de ces formations, se sont d'ailleurs lancés eux-mêmes à leur propre compte.

C'est sans surprise que le dimanche 23 août 2020, l'élue de Wouri-Est (dans la région du Littoral), a fait un déplacement dans le plus grand centre de dressage de chiens d'Afrique Centrale, qu'on nomme "Les Champions de Capoue", qui est situé à Douala (capitale économique du Cameroun). Selon cette femme d'action, l'idée était de remobiliser la jeunesse vers des secteurs autres que la fonction publique qui ne recrute qu'à peine 400.000 personnes sur 10 Millions de demandeurs d'emplois au Cameroun. La formation des jeunes dans le secteur du privé devient donc capital et nécessaire pour l'économie du pays. S'auto-employer ou créer des entreprises est donc l'un des combats que mène cette femme d'action pour que la jeunesse du Cameroun puisse s'épanouir par elle-même.

Le slogan "Le choix de l'audace" dont use le PCRN, pour la jeunesse est sans doute en parfaite harmonie avec les aspirations de l'honorable.

Notons que le secteur privé au Cameroun recrute en moyenne 1 million de jeunes face à une large demande. Cela devient ainsi une opportunité de pouvoir mettre en avant l'actionnariat dans le secteur privé.

La député du PCRN a ajouté en mettant en exergue la nécessité de valoriser la moindre idée d'entrepreneuriat pouvant déboucher à l'auto-emploi, permettant ainsi de sortir cette frange de la société, de cet engrenage de pauvreté ambiante. Il faut rappeler que le Centre les Champions de Capoue recrute actuellement une dizaine de jeunes et ce secteur d'activité pourrait encore recruter des milliers de jeunes au Cameroun, si et seulement si ce secteur d'activité devient plus florissant.

Ce métier certes connu n'est malheureusement pas très prisé par les jeunes. L'on ne pourrait pas mettre en avant le volet de l'ignorante, néanmoins l'entreprenariat du côté de l'animalerie n'est pas encore développé au Cameroun comme dans les pays dits développés. Le Centre des Champions Capoue, apparait donc comme une nouvelle visée dans le domaine de la formation et de l'emploi. L'entreprenariat jeune peut ainsi se tourner vers ce métier d'avenir tout en valorisant ce secteur encore méconnu du public camerounais.

Un engagement important pour les métiers liés au dressage d'animaux

Nourane Fotsing reçoit régulièrement des jeunes dans son cabinet de sa circonscription de Wouri-est, qui lui présentent leurs différents projets de développement et qui souhaiteraient eux-même se lancer leurs propres entreprises.

Elle offre diverses opportunités aux jeunes et aide régulièrement ces jeunes entrepreneurs à mettre en avant leurs réalisations. C'est ainsi qu'elle reçoit également des entrepreneurs du secteur de la culture, du divertissement et même dans le secteur du journalisme. Par ailleurs, le métier de dresseur d'animaux consiste à entraîner tout types d'animaux qu'ils soient des mammifères, des animaux aquatiques ou des animaux ailés. L'environnement dans lequel ces différents animaux évoluent semble prometteur du point de finances, car cela peut être générateur d'économie. Le dressage d'animaux est également une nécessité pour le bien-être des communautés et des populations.

Cela revient sans conteste à assurer la sécurité des biens et des personnes (en famille comme dans le domaine de la police ou du gardiennage), ou à se produire dans les évènements et spectacles ou dans divers numéros destiné au grand public.

La stigmatisation des chiens dressés a toujours été focalisé dans un cadre de protéger contre les hors la loi ou du grand banditisme. Cependant, ces animaux aident aussi dans les rôles de sauvetage, d'aides au personnes vulnérables (aveugles, et mal-entendants), ou même des personnes du troisième âge. Toutefois, le dompteur étant le professeur, il se doit d'être constamment présent, doit s'occuper de l'alimentation de chaque animal, se doit de les entretenir et de leur apprendre différents tours pour ainsi parfaire leur éducation. Les dresseurs d’animaux s'occupent d'un ou de plusieurs animaux dans l'objectif de leur faire réaliser des prouesses et exécuter les ordres venant du maître. Ce dressage permettra à ces animaux de bien distinguer leur rôle dans la société et de bien capter l'apprentissage que leurs apprennent leurs dresseurs.

Le Cameroun offre diverses opportunités dans ce secteur

Durant cette visite, la député Nourane Fotsing s'est d'ailleurs prêtée au jeu, et a assisté à une leçon de dressage avec plusieurs de ces dresseurs d'animaux. Il faut savoir que ce métier qui demande une activité aussi intensive et de longue haleine ainsi qu’un lien particulier avec les animaux, est un gage de confiance pour ces bêtes. Selon certaines statistiques, le secteur de la sécurité avec les animaux dressés génère sensiblement la somme de 100 Milliards de FCFA simplement au Cameroun. Ce qui peut sembler être une belle opportunité pour des jeunes passionnés par ce métier. En s'engageant dans cette course à l'emploi, la jeunesse camerounaise pourrait éventuellement s'ouvrir à de nouvelles opportunités de travail et ce dans les dix régions du pays.

Etre formé dans ce métier de dressage peut parallèlement engendrer ou inciter d'autres personnes à se lancer dans cet apprentissage qui par la suite, pourrais générer beaucoup d'argent donc plus d'emplois. Cette élu du PCRN s'active quotidiennement et va sur le terrain afin de booster l'entreprenariat jeune, afin que ceux-ci puissent se faire une place dans le monde du travail. Ses récentes sorties le démontrent amplement, et elle y met un accent particulier à filmer chacune de ses actions. Une nouvelle dynamique s'est donc installée avec cette partisane des valeurs républicaines qui booste la jeunesse camerounaise dans ses derniers retranchements à travers le PCRN.

"Notre rôle en tant que Élus est de modifier et améliorer le cadre légal de telles sorte qu'un tel métier soit reconnu et valorisé. Nous y travaillons au PCRN !" A-t-elle dit.

Toujours dans ce prisme de pouvoir mettre en avant l'action des jeunes dans le secteur de l'emploi, l'Honorable député, a affirmé avoir échangé avec le promoteur du centre "Les Champions de Capoue", afin d'avoir une longue collaboration avec ce centre qui aiderait à la formation des jeunes entrepreneurs, qui pourraient eux aussi se lancer à leur propre compte. Plus de jeunes dans ce métier pourrais diminuer le taux de chômage et le grand banditisme dans plusieurs villes et régions. Cette autre sortie de Nourane Fotsing met en exergue les capacités que peuvent avoir une jeunesse entreprenante de pouvoir trouver ou de créer des emplois, ceci afin de les sortir du sous-emplois, de l'oisiveté et même de la pauvreté.

Ne manquez pas notre page Facebook!