Publicité
Publicité

Depuis 3 jours, des centaines de gourmets se bousculent sous la superbe nef du Grand Palais. La 4ème édition de Taste of Paris bat son plein. Il faut dire qu'une vingtaine des plus grands chefs étoilés parisiens vous font goûter leurs meilleurs plats pour des prix qui vous semblent minimes. Mais quand on finit par nous commander le saumon fumé au bois de cerisier, confit, crème de wasabi frais et caviar prunier de Frédéric Anton du Pré Catalan, c'est le paradis dans la bouche, mais moins dans le porte-monnaie. Tous les petits plats concoctés par les 27 chefs étoilés (ou non) présents au festival coûtent entre 8 et 12 euros. Et vous avalez ces merveilles en à peine une bouchée.

Un dimanche de gourmet

Petite soeur du Taste of London lancé en 2004, Taste of Paris né en 2014 est le rendez-vous des gourmets.

Publicité

L'ides est de découvrir sans trop se ruiner les plus grands chefs de la capitale. Parrainé par Alain Ducasse, le festival est une sorte de grand salon où on goûte des tas de bons produits cuisinés par des êtres hors norme. Mais surtout c'est un moyen de rencontrer tous ces hommes et femmes qui nous font rêver avec leurs saveurs. Ils sont là, derrière les fourneaux. On s'y croirait. Ici Christophe Michalak fait vibrer toutes les jeunes filles avec sa tarte givrée fraises pistaches, Anne-Sophie Pic explique aux chefs amateurs comment elle sublime son coeur coulant comme une fondue fribourgeoise dans ses berlingots. Et c'est une coupe de champagne (payante) ou un Baileys (gratuit) à la main, que les aficionados profitent d'un moment original.

Publicité
Top vidéos du jour

Découverte de produits hors du commun

Et puis il y a les autres stands. On y découvre des desserts fous, des produits exotiques, des idées cadeaux comme la boite des étoilés. On y goute un superbe baba au Limoncello, une crème d'asperge, des huitres Gilardeau qui sentent la mer comme il faut, des confitures, des huiles, des tisanes, des fromages, des saumons. On y apprend même à cuisiner. Des ateliers gratuits sont proposés aux grands et aux petits. Mais surtout ne pas repartir sans assister à une masterclasses ou une démonstration de chefs confirmés ou de la relève. Ainsi ce dimanche ce sont Camille Delcroix et Victor Mercier, vainqueur et finaliste de Top Chef 2018 qui vont nous prouver que la télé ne nous a pas trompé.

Publicité

Attention : ne pas être pressé. On fait pas mal la queue dès l'entrée pour faire mettre de l'argent sur une carte qui permet de payer chaque bouchée à chaque stands, où là aussi on va patienter gentiment en espérant qu'un chef nous émerveille. D'où la bonne idée d'y aller le dimanche.