Le décor est planté : le porte-avion Charles de Gaulle, le journaliste Gilles Bouleau, trois thèmes : défense et souveraineté de la France, fiscalité et pouvoir d’achat. Le président Macron a commencé par préciser qu’il n’était pas parfait et que, en tant que président, il est à l’écoute de la colère d’une partie de la population représentée par les « gilets jaunes » qui contestent la hausse du prix des carburants. Macron a réaffirmé ce soir qu’il ne changerait pas d’un iota la politique pour laquelle il a été élu.

C’est une politique dominée par les transformations en profondeur de la France. Il comprend les impatiences de la population car le temps politique est différent du temps économique qui permet aux différentes réformes entreprises (réforme de la SNCF, ordonnances sur le marché du travail, école) de produire leurs pleins effets.

Sans laisser la parole à Gilles Bouleau, il a déroulé les trois thèmes de façon pédagogique pour expliquer aux Français, après 18 mois d’exercice du pouvoir, comment et pourquoi il réforme, même incompris.

La défense et la souveraineté au cœur du projet politique du président

Pour le président Macron, la France et lui-même n’ont pas de problèmes avec les Etats-Unis et le président Trump en dépit de ses tweets incendiaires ("Le problème est qu'Emmanuel Macron souffre d'une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de 10%"). Les relations entre la France et les Etats-Unis sont historiques, Lafayette a contribué à l'indépendance des Etats-Unis qui, eux-mêmes, ont permis à la France de triompher en 14/18 et en 39/45. Ces bonnes relations entre les deux nations ne peuvent faire oublier la légitimité de la France de contribuer à la construction d’une armée européenne car, au moment où les nouvelles menaces (cyber-attaque, terrorisme) deviennent effectives, il est important pour l’Europe de ne pas remettre toute sa sécurité entre les mains des Etats-Unis : "Le vocable d'“armée européenne” employé par le président français recouvre en fait toutes les initiatives de sécurité et de défense commune actuelles", explique Jean-Pierre Maulny, directeur adjoint de l'IRIS. Les Etats-Unis sont notre allié mais la France refuse d’être leur vassal.

Il est important pour la France et l’Europe de bâtir une armée qui permettra de protéger les Européens et surtout les pays comme la Finlande et la Pologne. Il s’agit de réaffirmer la souveraineté de la France et de l’Europe face au reste du monde.

La fiscalité facteur de transformation de l’économie et de la société française

Pour le président Macron, le poids des prélèvements par rapport à la richesse est en train de baisser. Les impôts sont indispensables car ils permettent de financer les dépenses (éducation nationale, santé, défense, politiques de redistribution en direction des territoires, transition écologique) : Selon les économistes de l’IPP, qui tiennent compte des mesures proposées dans le projet de budget pour 2019, la baisse de la taxe d'habitation produit l'effet le plus massif (ainsi que la baisse des cotisations salariales), pour le portefeuille des classes moyennes. Pour le Président Macron, l'impôt a bien une finalité économique et sociale. Pour le président de la République, le gouvernement fait beaucoup pour la hausse du pouvoir d’achat car la baisse des cotisations salariales et la suppression d’un tiers de la taxe d’habitation pour certains ménages commencent à produire leurs effets.

Pouvoir d’achat et pédagogie de Macron

Pour Emmanuel Macron, la colère des « gilets jaunes » est légitime. Il comprend la raison de ce mouvement, en revanche, il estime que les blocages qui vont être faits, ne doivent pas empêcher une autre partie de la population de circuler librement. Pour la transformation de la France, il estime que la France doit produire davantage, muscler son industrie et favoriser ainsi l’augmentation des salaires. Le gouvernement s’y emploie par de nombreuses réformes, tant sur le plan économique que social. Concernant le coût de la vie qui augmente, l’expression populaire estime que celui-ci est en partie dû au prix du carburant. Le président Macron affirme que les 3/4 de la hausse sont dus au prix du pétrole mondial et que son gouvernement avec d’autres essaient de convaincre les pays producteurs (Arabie Saoudite), de contribuer à la baisse du prix du baril de pétrole. Pour le Président Macron, il faut lutter contre la pollution (énergie fossile). Il s'inscrit dans un triple objectif en faveur des Français : considération, protection et solutions durables.