Une des grandes questions du dernier mercato d’été fut de savoir si Antoine Griezmann avait eu raison de rester à l’Atlético Madrid. A l’heure actuelle, une certitude se dessine. A l’inverse, l’Atlético Madrid a eu raison de faire les efforts nécessaires pour garder l’international Français. Avec son but sur penalty lors de la dernière journée, Antoine Griezmann a marqué pour le cinquième match d’affilée, permettant aux "Colchoneros" d’être toujours dans la course au titre, en étant deuxièmes derrière le FC Barcelone .

En effet, on peut se souvenir que le prolongement du contrat de « Grizi » dans le club des matelassiers, qui comprenait une énorme revalorisation salariale, avait suscité de très nombreux commentaires. Un nouveau contrat atteignant 20 M€ ne fait généralement pas partie des habitudes du deuxième club de la capitale espagnole, à l'inverse du Real de Madrid

Antoine Griezmann, toujours aussi décisif

Cependant, encore une fois cette saison, et c’est une dangereuse habitude avec l’Atlético Madrid, lors de la dernière journée, la victoire fut étriquée.

Il a fallu un penalty consécutif à une main dans la surface pour gagner avec la plus petite marge. Dans ce contexte, le sang-froid de l’attaquant Français fait la décision. Griezmann s’est chargé de la sentence et en force, a inscrit son 9e but cette saison en Liga, et permet au passage à son club de rester maître sur ses terres.

Antoine Griezmann, ne faiblit pas malgré un début de saison un peu poussif, à l’instar de nombreux camarades de l’équipe de France, après leur exploit en Coupe du monde.

Le buteur des Colchoneros, maintient la cadence en affichant 14 buts à son compteur personnel. Cette réussite, lui permet d’envisager de rester sur sa vitesse de croisière, qui le situe au-dessus de 25 buts par an depuis son arrivée à l’Atlético en 2014. Il continue donc à avoir un impact beaucoup trop important, pour se permettre de le laisser filer.

Un joueur de plus en plus complet

Au-delà de ses différents buts, il faut dire que le natif de Mâcon a sacrément évolué, au côté de son entraîneur Diego Simeone et de Didier Deschamps en Equipe de France.

Son rôle de leader dans le mondial de l’Equipe de France, n’a fait que le confirmer. Sa science du positionnement et du repositionnement notamment défensif, le recadrage judicieux et écouté de ses coéquipiers, le mérite de distiller des passes vers l'avant, ont fait de lui un grand joueur.

Rajoutons une indéniable solidité mentale, qui lui permet de réussir trois buts sur penalty en phase finale de Mondial, ou de sortir parfois son club d’un guêpier durant toute la saison.

Avec toujours « un plat du pied, sécurité », si cher à un autre champion du monde terriblement efficace et plein de sang-froid lui aussi, Youri Djorkaeff.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite