Les restaurants McDonald's prennent une dimension sociale surprenante dans les cœurs des habitants de Hong Kong. Le géant américain, ému de compassion pour les délaissés du système, offre ses restaurants comme terre d'asile pour ces derniers.

D'étranges clients investissent les restaurants McDonald's

Dans la moitié de la nuit, les restaurants McDonald's de Hong Kong sont envahis par une clientèle bizarre.

Publicité
Publicité

En ce moment, ces lieux ouverts de jour comme de nuit ont désormais une seconde utilité éloignée de l'appétit et de la gourmandise. Ce ne sont plus seulement des plats qui sont offerts, mais des dortoirs pour le bien-être des démunis. En fait, les gens sont plus occupés à dormir qu'à consommer.

Durant l'observation de France 2 dans l'une des franchises McDonald's de Hong Kong, environ trente dormeurs ont été dénombrés.

Publicité

Dès 6 heures du matin, ils sont debout et quittent les lieux. En journée, des clients viennent en famille avec un premier objectif particulier : trouver un espace convivial à la détente pour les enfants.

Une surprenante compassion de la part de McDonald's

Alors qu'en affaires, les règles sont généralement portées uniquement vers les intérêts, McDonald's casse les codes pour venir en aide aux affligés.

C'est avec étonnement que l'on constate que la direction des établissements McDonald's permet ces habitudes de la part des citoyens de la ville. Ce sont pour la plupart des SDF, des personnes ayant des soucis familiaux ou fuyant leur domicile.

Cela peut être un moyen pour eux de réduire le coût du transport, si l'entreprise qui les emploie est trop loin de la maison, mais c'est surtout un moyen de survivre face aux prix de l'immobilier qui sont trop élevés dans la ville. Trouver un logement à Hong Kong relève d'un vrai parcours du combattant.

La suprématie de l'immobilier à Hong Kong

La principale cause de cette ruée vers les restaurants McDo pour en faire des dortoirs, est sans doute la hausse des prix de l'immobilier. Hong Kong fait partie des villes les plus chères au monde, et c'est dans le logement que s'effectue la plus grande dépense pour la classe moyenne. Lorsque le nombre de mètres carrés d'une surface de logement est inférieur à 40, le loyer du mètre carré coûte en moyenne 415 $HK.

Publicité

Ceci n'est qu'une moyenne, car au centre-ville, les prix peuvent être hallucinants.

Dans le championnat de la cherté de l'immobilier, Hong Kong est un leader incontesté, avec un immobilier de luxe dont le prix moyen du mètre carré égale 33.000 euros. Dans ce secteur, le mètre carré peut être valorisé jusqu'à 150.000 euros. Lors de la visite de France 2 dans un des restaurants McDonald's de la ville, on a pu observer qu'une femme y vient premièrement pour s'amuser avec son enfant.

Publicité

Faute de moyens, cette dernière occupe un logement de 7 mètres carrés, ce qui peut être assimilé à une prison, surtout pour un enfant. Cela témoigne combien de fois l'inégalité sociale sévit dans des pays développés.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite