Commencée il y maintenant près de 20 ans, la saga X-Men produite par la FOX faisait ses adieux au grand écran. La fameuse licence Marvel, a en effet été rachetée il y a peu par Disney. Déjà propriétaire du MCU, et donc , d'une grande partie des héros de la maison de comics, Disney va pouvoir offrir au public, un élargissement conséquent de son univers de super-héros. Toutefois, la question n'est pas là. Que vaut ce dernier film X-Men produit par la FOX ?

Un film pour oublier les erreurs du passé

Beaucoup s'accorderont à dire que la saga X-Men, au fur et à mesure du temps a baissé en qualité. Et pour cause, son troisième opus, "L'affrontement final" est ici repris afin d'en faire une nouvelle version. Une version qui colle un peu plus au comics, qui reprend cependant les seuls bons points de son prédécesseur. Plusieurs scènes notamment dans la construction du film, viendront faire écho au premier film sur Phoenix, tout en apportant davantage.

Cette fois-ci, on s'attache à connaitre l'histoire profonde de Jean, son choix intérieur, son passé, ses émotions... en bref, ce qui fait d'elle le réceptacle idéal de Phoenix. Là où la dernière version montrait un changement brutal de la personnalité de Jean, c'est ici plus subtile. On s'interroge bien plus sur les choix profonds de Charles Xavier, ses erreurs, ses failles ainsi qu'à la fragilité de la paix entre les humains et les mutants.

Beaucoup moins manichéen, le Phoenix représente certes une menace, mais est ici bien moins vulgarisé. Jean n'est pas forcément mauvaise et ne se laisse pas submergée. La frontière entre "bien et mal" est bien plus complexe, comme le démontre le personnage de Magnéto, qui a fini par se ranger.

Servi par un très bon casting d'une part avec Sophie Turner, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence ou encore Nicolas Hoult; ce film marque une bonne fin pour cette saga que l'on regrettera.

Des défauts qui gâchent le plaisir

Si on s'attardait sur cette belle brochette de ce casting de luxe, c'était aussi pour souligner les performances anecdotiques et non convaincantes des autres acteurs. Et pourtant, leur rôle est normalement loin d'être anecdotique. Nous avons un Scott Summers loin d'être charismatique dans ce film, une Tornade plus que fade, sans parler de Diablo dont aucun bon adjectif pourrait qualifier la performance.

On pourra aussi reprocher au film de reprendre le même fil conducteur de son prédécesseur, loin du comics d'origine. L'absence de Wolverine se fait aussi sentir et peut-être que quelques minutes de plus auraient aidé à approfondir les sentiments et dilemmes de certains personnages comme Scott justement.

Le film est sauvé par certains arcs narratifs, une qualité visuelle assez impressionnante, et une bonne partie du casting, toutefois, ses défauts sont bien là et restent compliqués à sa cacher.

Cependant, Dark Phoenix reste un bon film de grand spectacle, un film de qualité qui comblera un certains public et ne pourrait être bâché gratuitement.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite