Les résultats du premier tour des élections législatives dans les onze circonscriptions des Français de l'étranger sont riches d'enseignements. Certains candidats ont tout d'abord largement dépassé le seuil de 50% des suffrages exprimés. Mais la règle dicte que pour être élu, tout candidat doit réunir au moins 25% des inscrits, ce qui est loin d'être le cas dans les onze zones de vote, qui comptent près de 80% d'abstention. Personne n'a donc été élu au premier tour, et les 1,3 million d'électeurs seront de nouveau appelés aux urnes les 17 et 18 Juin prochain.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

Autre constat sans appel : les candidats de La République En Marche, le parti d'Emmanuel Macron, arrivent largement en tête dans dix circonscriptions. Certains ont même dépassé la barre des 60% en Suisse et dans la zone Afrique/Moyen-Orient.

Les poulains du nouveau président de la République se sont également démarqués dans les zones Europe du Nord, Asie/Pacifique, Amérique du Nord, ou encore péninsule ibérique/Maghreb, avec plus de 50% des suffrages dans ces circonscriptions.

Du côté des candidats sortants, c'est souvent la soupe à la grimace, comme pour la socialiste Axelle Lemaire (9,83% en Europe du Nord), les républicains Frédéric Lefebvre (14,53% en Amérique du Nord) et Thierry Mariani (18,78% en Asie/Pacifique), mais aussi l'écologiste Sergio Coronado (23,61% en Amérique du Sud).