La campagne électorale de Laurent Wauquiez pour prendre la tête du parti #Les Républicains a été marquée par une polémique de taille le mois dernier : et si le parti de droite faisait des alliances ponctuelles avec le #Front National ? Les proches du nouveau président, élu hier avec plus de 74% des voix [VIDEO], avaient tenté de corriger le tir en évoquant des alliances "locales" sur certaines thématiques. Le sang des centristes des Républicains [VIDEO] n'avait fait qu'un tour, forçant Laurent Wauquiez à se désolidariser de cette idée. Mais une petite phrase prononcée hier soir par Virginie Calmels a de nouveau attisé les flammes.

En effet, interrogée sur BFMTV, la nouvelle vice-présidente des Républicains a répondu à une question posée par Florian Philippot : son parti peut-il faire alliance avec le Front National, compte tenu des propositions droitières formulées par Laurent Wauquiez ces derniers mois ? "Pour le moment, nous le refusons", a-t-elle déclaré.

"Pour le moment" ?

Ce lundi matin, de nombreux élus LR ont à nouveau crié au scandale dans les matinales, et l'ancienne chef d'entreprise a été obligée de se reprendre : "Pour le moment, et à tout jamais", a-t-elle précisé. "Tant que je m'occuperai du parti, il n'y aura jamais d'alliance avec le Front National", a renchéri Laurent Wauquiez dans un communiqué, mettant ainsi un terme définitif à la polémique.