Soutiens de la première heure d'Emmanuel Macron, « Les Jeunes avec Macron » ont laissé entrevoir en convention samedi leurs ambitions quand à l'orientation de leurs actions par rapport à l'évolution de la sphère politique autour de leur champion et de La République En Marche.

Les yeux de la macronie étaient tous rivés samedi sur Nogent-sur-Marne avec la toute première Convention nationale des Jeunes avec Macron organisée au pavillon Baltard. Il faut dire que le mouvement affilié depuis février dernier à La République En Marche fait office avec ses 25 000 membres de fer de lance du président de la République.

Publicité

Et maintenant, deux ans et neuf mois après sa création, ses co-fondateurs, dont les députés Sacha Houlié et Pierre Person, ont souhaité donner un nouvel élan à leur initiative.

Ils espèrent que l'organisme, qu'ils veulent indépendant, saura désormais se mettre en avant de façon pérenne pour défendre et assurer la relève du renouveau porté il y a un peu moins d'un an par Emmanuel Macron.

Une nouvelle direction pour une action adaptée aux enjeux

De nouveaux objectifs ont donc été posés sur la table samedi, mais aussi une nouvelle direction élue pour les mener à bien. Le tout, bien sûr, sous le regard particulièrement bienveillant du gouvernement et du parti présidentiel largement représentés entre le premier ministre Édouard Philippe, Florence Parly, Jean-Michel Blanquer, Marlène Schiappa, Mounir Mahjoubi ou encore le patron LREM Christophe Castaner.

Une action qui se veut plus que jamais mobilisée sur le terrain pour Les Jeunes avec Macron, malgré, comme l'admettent certains, le fort recul de l'intérêt politique dans l'opinion après une période élective plutôt chargée. Animation locale entre réunions publiques et conférences avec des élus LREM, les outils sont nombreux pour le premier relais de l'Exécutif. Il faudra en effet, loin du tractage électorale, tenter de faire à la fois de la « pédagogie » sur les réformes engagées depuis le début du quinquennat par le Gouvernement et les « remontées de terrain » vers le parti.

Les municipales de 2020 déjà en ligne de mire

Et comme pour annoncer les couleurs, Sacha Houlié a rappelé qu'il attend des jeunes qui adhèrent au mouvement qu'ils se saisissent de la chose politique pour assurer comme il se doit la relève.

Publicité

Les élections européennes arrivent en 2019, suivies des municipales en 2020, de quoi permettre au mouvement de prendre un peu plus de volume dans l'espace politique français après la quinzaine de députés obtenus en juin 2017.