Pour ceux en quête de visages connus et médiatiques ce week-end lors du congrès du PS à Aubervilliers, il faudra repasser. En effet, les célèbres « éléphants » du parti ne seront pas du rendez-vous. Le premier d'entre eux, François Hollande, a affiché une certaine distance avec son parti historique.

Publicité
Publicité

L'ancien Président de la République a certes repris sa carte du PS et voté en mars dernier, mais pas question pour lui de s'afficher ou de tenter d'incarner l'avenir du Parti socialiste. Même chose pour Lionel Jospin et Laurent Fabius, tous les deux clairement en retrait de la vie politique.

Même les jeunes ont tourné le dos au PS

Et puis il y a aussi les « nouveaux éléphants », les plus jeunes, ceux qui ont fait l'actualité du Parti socialiste ces dernières années.

Les « éléphants » ont-ils disparu au PS ?
Les « éléphants » ont-ils disparu au PS ?

On pense notamment à Manuel Valls, ancien premier ministre de François Hollande, désormais député de la majorité et qui a plusieurs fois affirmé que « le PS est mort ». Sèchement battu dès le premier tour lors de la présidentielle, Benoît Hamon a lui claqué la porte pour fonder son propre mouvement baptisé « Génération.s ». Enfin, Arnaud Montebourg a lui quitté la vie politique pour devenir chef d'entreprise. Une vie sans doute plus calme qu'au PS...

Publicité

Lire la suite