Publicité
Publicité

La convergence des luttes ? Elle est désormais loin d'être acquise, alors que de nombreux militants et syndicalistes l'appelaient de leurs vœux. Ce 1er mai est d'ailleurs l'illustration des différences qui demeurent entre les différentes mouvements à gauche. Côté syndicats, la CGT a appelé à effectuer 240 rassemblements partout en France ce mardi. Le syndicat dirigé par Philippe Martinez est actuellement très investi dans la grève à la SNCF, qui devrait se poursuivre jusqu'au mois de juin malgré un essoufflement certain du mouvement. Côté Force ouvrière, pas de défilé ce mardi. Le syndicat désormais dirigé par Pascal Pavageau fait donc bande à part.

Publicité

La CFDT et le Parti socialiste se rencontrent

Même chose pour la CFDT, même si son secrétaire général, Laurent Berger, a été aperçu en compagnie d'Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, pour une « discussion constructive », selon les mots du député de Seine-et-Marne. Le NPA a lui défilé à l'occasion de cette fête du travail, le parti d’extrême-gauche étant lui aussi particulièrement investi dans la mobilisation des cheminots à la SNCF. Quant à Jean-Luc Mélenchon... il vise plutôt le 5 mai, lui qui espère une « fédération des luttes ».