Publicité
Publicité

Emmanuel Macron s'est offert, dans la soirée de mardi, son premier bain de foule de l'été au pied du fort de Brégançon, où il est appelé à passer ses deux semaines de vacances. L'occasion pour le président d'échanger avec la centaine de Français venus sa rencontre, et de faire oublier les tumultes de l'affaire Benalla [VIDEO].

Si certains s'interrogeaient sur ce qu'Emmanuel Macron pouvait bien faire de ses vacances, un début de réponse aura été apporté par ce dernier mardi soir, à sa sortie pour le moins décontractée du fort de Brégançon.

Entre poignées de main, bises sur le front, et accolades, le Chef de l'Etat a en effet tenté de lever le voile sur une partie de ses activités estivales, accompagné de son épouse Brigitte pour une première promenade affichée sur la Côte d'Azur cet été.

Advertisement

L'opération reconquête lancée

Le couple Macron a donc profité de son départ en promenade pour le village provençal de Collobrières afin de «faire un petit coucou» aux vacanciers amassés non loin des grilles du fort. La séquence durera une vingtaine de minutes pendant lesquelles, le Chef de l'Etat se sera affiché serein, donnant le change à chacun de ses interlocuteurs, qu'il s'agisse de la canicule ou du mondial.

Dans ses échanges avec des badauds visiblement ravis de le rencontrer, le président de la République a ainsi fait savoir qu'il passait son temps de repos à bouquiner et à se promener comme tout le monde. Une expression qui n'est pas sans rappeler l'apologie du "président normal" tentée par son prédécesseur François Hollande. Bien sûr, le locataire de l'Elysée l'a assuré, il profite de ce moment qui lui «fait du bien», après une année de travail et de transformations.

Advertisement

Calmer le jeu autour de l'affaire Benalla

Et pourtant, trois jours plus tôt, c'était sur un air studieux qu'Emmanuel Macron débutait sa première soirée de vacances avec la première ministre britannique Theresa May. L'occasion pour les deux dirigeants de s'entretenir au sujet des négociations sur le Brexit, qui patinent depuis quelques temps alors que s'approche l'heure du divorce entre Londres et l'Union européenne. La soirée s'achèvera avec leurs conjoints, Brigitte et Philip, par un dîner particulièrement "amical".

Le président de la République souffle donc le chaud et le froid pour tenter de reprendre progressivement la main, après avoir été sur la défensive durant toute la deuxième moitié du mois de juillet avec les révélations du Monde sur ce qui est devenu l'épineuse affaire Benalla [VIDEO]. Une affaire dont beaucoup attendent déjà de voir les effets sur la rentrée du gouvernement.