Le départ de Nicolas Hulot il y a une semaine, en direct sur l'antenne de France Inter, avait beaucoup fait parler. Depuis ce mardi, le nom de son remplaçant est connu : il s'agit de François de Rugy. Une nomination plutôt surprise, puisque ce dernier était jusque-là président de l'Assemblée nationale. Mais en le nommant au ministère de la transition écologique et de la solidarité, Emmanuel Macron s'assure la présence d'un fidèle en tant que ministre d’État... et surtout d'un homme qui ne le lâchera pas, comme l'a fait Nicolas Hulot. Ce départ a en effet un coup dur pour le mandat du chef de l’État, notamment en terme d'image.

Publicité

De Rugy, un ex-EELV

Un Nicolas Hulot d'ailleurs très ému, mardi, au moment de passer la main à François de Rugy en tant que ministre de la Transition écologique et solidaire. ' Mon geste est un geste d'espoir ', a confié l'ancien animateur télé, espérant que sa démission choc puisse faire prendre conscience aux politiques de l'urgence de s'occuper de ne pas laisser l'écologie de côté. François de Rugy, qui a salué l'action de son prédécesseur au sein de ce ministère, est d'ailleurs un ancien d'Europe Ecologie - Les Verts, lui qui a rejoint Emmanuel Macron durant la dernière présidentielle.