Dure semaine pour le gouvernement Philippe. Alors que ce dernier a dû gérer la démission surprise de Nicolas Hulot, remplacé désormais par François de Rugy l'ancien président de l'Assemblée nationale, puis celle de Laura Flessel, la ministre des Sports, remplacée par Roxana Maracineanu, il a aussi dû gérer la question du maintien ou non du prélèvement à la source. Retour sur une semaine mouvementée.

Publicité
Publicité

Impôt à la source : mise en place prévue pour 2019

Alors qu'au début de la semaine, Emmanuel Macron semblait douter de la pertinence à maintenir le prélèvement à la source pour les impôts sur le revenu, Edouard Philippe a annoncé mardi 4 septembre au journal de 20 heures sur TF1 que cette mesure serait bien mise en place. Le président de la République avait affirmé quelques jours plus tôt : "J'ai besoin d'une série de réponses très précises et d'être sûr de ce que nos concitoyens vivront le jour où on le mettra en place si on le met en place".

Publicité

Ces réponses ont visiblement été apportées par Gérald Darmanin, le ministre du budget en charge du dossier.

Un recul sur un tel dossier aurait pu coûter cher au gouvernement, tant sur le plan politique que financier. En effet, de nombreux travaux et essais ont été dirigés pour permettre une mise en place rapidement de cet impôt à la source, travaux ayant un coût important. Un recul aurait donc signifié des milliers d'euros jetés par les fenêtres.

Sur le plan politique, aussi, ce recul aurait été risqué surtout pour la crédibilité du gouvernement et d'Emmanuel Macron qui connaît une chute importante dans les sondages.

Impôt direct : comment ça marche ?

En tout, près de 38 millions de foyers fiscaux français vont être concernés par cette réforme. Désormais, l'impôt sur le revenu sera directement prélevé sur les salaires et les pensions. Ce prélèvement sera fait par l'employeur lui-même ou par la caisse des retraites pour les retraités. Pour faire le prélèvement, les employeurs se baseront sur un taux calculé par l'administration fiscale et qui apparaîtra sur la fiche de paie.

La question de la confidentialité s'est bien évidemment posée. Si un employé ne souhaite pas que son employeur connaisse l'étendue de son patrimoine immobilier, il peut demander à son employeur de lui appliquer le taux de base et payer directement la différence au FISC. Le prélèvement à la source n'annule pas cependant la déclaration de revenus qu'il faudra tout de même faire chaque année.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite