Et si Nicolas Sarkozy était le meilleur défenseur d'Emmanuel Macron ? Dans une période où la quasi totalité de la classe politique déplore l'exercice du pouvoir de l'actuel chef de l’État, l'ancien président de la République est venu au secours de celui qui a été élu en mai 2017. ' Donnons-lui le temps. Les Français s’exprimeront lors des prochaines échéances électorales ', a ainsi confié l'ancien président dans une longue interview accordée au magazine Le Point.

Celui qui a été président de la République de 2007 à 2012 dénonce également les nombreuses critiques dont fait l'objet Emmanuel Macron, notamment depuis la rentrée.

Publicité

' C'est si facile de détruire ', lance même Nicolas Sarkozy qui semble visiblement comprendre, mieux que personne, les difficultés que traverse le chef de l’État actuellement.

Nicolas Sarkozy dénonce les critiques envers Emmanuel Macron

Ce n'est pas la première fois que Nicolas Sarkozy tient des propos plutôt positifs à l'égard d'Emmanuel Macron. Depuis 2017, les deux hommes politiques et leurs épouses respectives ont dîné ensemble à plusieurs reprises Sarkozy et Macron se sont eux entretenus à plusieurs reprises, notamment au début du mois d'octobre à l'occasion d'un déjeuner, peu avant l'annonce du remaniement du gouvernement.

Les deux hommes se croisent également régulièrement à l'occasion des différentes commémorations. Durant le mois d'octobre, l'ancien président était ainsi présent lorsque Emmanuel Macron a rendu hommage à Charles Aznavour lors de l'hommage national. L'actuel et l'ancien président de la République se retrouveront également le 11 novembre, lors de la commémoration à l'occasion du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale.

Emmanuel Macron a rencontré Nicolas Sarkozy plusieurs fois

Durant cet entretien accordé au Point, Nicolas Sarkozy se confie également sur sa relation vis-à-vis de la politique.

Publicité

Désormais, il assure qu'il n'a pas ' besoin du pouvoir pour vivre '. L'ancien ministre de l'Intérieur de Jacques Chirac se montre donc plutôt franc à ce sujet, lui qui ne devrait donc pas replonger pour un nouveau combat politique. Comme Alain Juppé, l'ancien chef de l'Etat semble avoir tourné cette page.

Pour rappel, Nicolas Sarkozy était l'un des candidats à la primaire de droite en vue des élections présidentielles de 2017. Mais il n'avait pas su passer le premier tour, éliminé par Alain Juppé et François Fillon.

Il avait alors assuré qu'il tournait la page de la politique, sans regrets.