Et si les gilets jaunes investissaient le Parlement européen ? Le mouvement, né il y a plusieurs semaines, a décidément de la suite dans les idées. Invité de France Inter, Jean-François Barnaba, gilet jaune de l'Indre et l'une des figures médiatiques du mouvement, a assuré qu'il travaillait à la création d'une liste "gilets jaunes [VIDEO]" en vue des prochaines élections européennes, qui auront lieu en mai 2019.

"Il faut que ce soit des gens issus des classes populaires, qui ont toujours délégué, qui investissent massivement le parlement", a ainsi lancé Jean-François Barnaba au micro de France Inter.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

Si cette intention se confirme, le mouvement des gilets jaunes va donc devoir se presser à trouver des candidats et candidates intéressés. En effet, une liste aux élections européennes requiert pas moins de 79 noms.

Francis Lalanne se propose

Une annonce qui n'est pas passée inaperçue, puisque Francis Lalanne a adressé une lettre ouverte au mouvement contestataire afin de proposer sa candidature, selon les informations du quotidien Nice-Matin. Le chanteur et le porte-parole de l'Alliance écologiste indépendante, Jean-Marc Governatori, proposent ainsi aux gilets jaunes de financer une liste indépendante à hauteur de 800 000 euros.

Pour le moment, aucune réponse de la part du mouvement des gilets jaunes [VIDEO]. Ils faut dire que les nombreuses personnes mobilisées sont avant tout concentrées sur leur lutte et sur la prochaine mobilisation, prévue samedi. Eric Drouet, l'un des porte-parole du mouvement, a même appelé à marcher sur l’Élysée, "symbole du pouvoir du gouvernement".

Des élections qui s'annoncent difficiles pour Emmanuel Macron

Un appel qui ne fait pas l'unanimité au sein même du mouvement des gilets jaunes.

Disparate, ce mouvement concentre fort logiquement de nombreuses tendances, mais aussi des colères plus ou moins fortes. Christophe Castaner, Ministre de l'Intérieur, a lui appelé les gilets jaunes à ne pas venir manifester samedi à Paris. En effet, de nouvelles violences pourraient survenir dans le cadre de cette mobilisation.

Concernant les prochaines élections européennes, elles s'annoncent d'ailleurs très difficiles pour le pouvoir en place. Selon les derniers sondages, la République en Marche est désormais distancée par le Rassemblement National, grand vainqueur politique de cette séquence des gilets jaunes. Les prochaines enquêtes d'opinions pourraient même voir le parti d'Emmanuel Macron être devancé par Les Républicains ou la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon.