Les gilets jaunes peuvent-ils frapper un grand coup politique ? Plutôt populaire dans l'opinion, le mouvement espère toujours faire plier l'exécutif sur plusieurs sujets. C'est pour cela que depuis plusieurs semaines, des centaines de milliers de gilets jaunes se sont mobilisés un peu partout en France. Alors que le gouvernement a assuré que le dialogue était ouvert, les gilets jaunes veulent continuer à se faire entendre.

Pour cela, la présence du mouvement aux prochaines élections européennes pourrait être une solution.

Publicité

Une option évoquée par plusieurs gilets jaunes la semaine dernière. Le chanteur Francis Lalanne, régulièrement engagé politiquement, avait même proposé son aide concernant le financement de la campagne. Dimanche, c'est le JDD qui a testé cette option dans un sondage réalisé par Ipsos.

Marine Le Pen grande perdante ?

Le sondage est plutôt inquiétant pour les formations politiques classiques, dont la République en marche. En effet, Ipsos assure qu'une potentielle liste de gilets jaunes serait créditée de 12% des intentions de votes lors des prochaines élections européennes.

« Un tel scénario pourrait chambouler le jeu », assure d'ailleurs le JDD dans ses colonnes.

Paradoxalement, alors que Marine Le Pen était vue comme la grande gagnante de cette période de crise, c'est bien le Rassemblement national qui souffrirait le plus de la présence d'une liste gilets jaunes aux prochaines Européennes. Le RN tomberait ainsi à 14% d'intentions de votes, loin des 21% de la République en marche. Coup dur également pour la France insoumise, annoncée à 9%.

Les Européennes, un test pour Macron

La présence d'une liste de gilets jaunes aux prochaines élections européennes rendrait donc service à la République en marche, puisqu'elle permettrait de diviser un peu plus les voix entre les différents opposants à la politique menée par Emmanuel Macron.

Publicité

Ce fait précis pourrait d'ailleurs pousser le mouvement contestataire à renoncer à une telle option et à se tenir hors du jeu électoral.

Pour rappel, les élections européennes auront lieu le 26 mai prochain. Il s'agit de la première élection majeure depuis la prise de fonctions d'Emmanuel Macron. Beaucoup s'attendent à voir le président de la République sanctionné lors de cette échéance, d'autant que le chef de l’État a axé une grande partie de son programme sur une Europe forte, basée sur une grande proximité avec l'Allemagne.