Alors que la crise des Gilets jaunes se poursuit, les Marcheurs tentent peu à peu de s’organiser pour les européennes. La nouvelle direction du parti devrait être dévoilée vendredi, avec l'entrée remarquée en son sein de la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa. Et déjà, les noms de potentielles têtes de liste pour l'Europe sont égrainés de part et d'autre par les médias.

Il faut dire qu'à tout juste quatre mois de l'échéance électorale, La République en marche fait partie, avec le PS, des rares formations qui n'ont pas encore désigné leur champion !

Délégué général depuis décembre dernier, Stanislas Guérini n'entend guère se précipiter afin de se donner la possibilité de trouver le candidat idéal qui saura automatiquement susciter le consensus autour de lui.

Une équipe en pleine structuration

Pour l'heure, du côté du quartier général du parti présidentiel, les réflexions sont focalisées sur l'épineuse question des alliances qu'il sera possible de mettre en oeuvre durant cette campagne européenne !

Entre son ultime allié du MoDem, les Juppéistes, les centristes d'AGIR ou encore les écolos Macron-compatibles, le chantier s'annonce plutôt laborieux pour la formation de la majorité.

Raison pour laquelle le retour de Stéphane Séjourné, directeur de campagne du candidat Macron, devrait être grandement apprécié. Celui qui est resté dix-neuf mois conseiller du président devrait se révéler être un atout précieux.

A son départ de l'Elysée, on apprenait d'ailleurs que le proche d'Emmanuel Macron figurerait très certainement sur la liste du mouvement, en position éligible.

Le Drian en marqueur d'expérience

Bien sûr, en attendant d'ici peu l'officialisation de la liste LaREM pour l'Europe, un certain nombre de noms ne semblent pas vouloir s'arrêter d'alimenter la sphère politico-médiatique. Et déjà, l'idée de jouer la carte de l'expérience ne cesse de prendre corps au sein de La République En Marche où on se voit prendre à contre-pied l'initiative de l'opposition de se reposer sur de jeunes chefs de file.

Dans l'analyse des profils, c'est une éventuelle candidature de Jean-Yves Le Drian qui attirerait les meilleurs paris ! Le ministre des Affaires étrangères d'Emmanuel Macron jouit d'une belle cote de popularité et d'une certaine expérience, même s'il n'a pour autant jamais laissé croire qu'il pouvait être intéressé.

En alternative, c'est le nom de Brune Poirson qui revient dans un style beaucoup plus écolo. Le casse-tête n'est, en tout cas, pas encore résolu.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite