Alors qu'Emmanuel Macron a lancé mardi dernier le Grand débat national pour redonner des perspectives à son mandat, La République en marche entend profiter de la séquence pour se redonner des bases plus solides. Numéro 1 du parti présidentiel, Stanislas Guerini acterait ainsi l'entrée de plusieurs députés et de Marlène Schiappa dans la direction.

Il faut dire que depuis l'ascension d'Emmanuel Macron à l'Elysée, son parti est allé totalement à la dérive !

Publicité
Publicité

Un recul sur le terrain que le successeur de Christophe Castaner, allé au ministère de l'Intérieur, envisagerait d'enrailler avec une réorganisation de son équipe de direction dont le nouvel organigramme devait être validé dans la soirée de lundi par le bureau exécutif du parti.

Un "bureau exécutif" élargi

A la tête du mouvement depuis le 1er décembre dernier, le député de Paris doit présenter jeudi prochain les grandes orientations qu'il porte et la nouvelle organisation interne qui lui permettra d'y cheminer !

Publicité

Le Journal Du Dimanche croit savoir que plusieurs des proches du délégué général, ainsi que quelques députés comme Pierre Person devraient s'investir à la bonne marche du parti.

Organe de décision de La République En Marche, le bureau exécutif devait valider lundi soir les choix portés à son jugement. Dans les faits, c'est un élargissement de ce "burex" qui pourrait être acté, avec une multiplication de "fonctions opérationnelles" en son sein. Fidèle allié du délégué général, Laurent Saint-Martin couvrirait le pôle "prospective" de LaREM.

Marlène Schiappa au "pôle d'idées"

De son côté, la secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, devrait aller au pôle "Idées" qui recouvrira sur le terrain au moins 30 délégations thématiques ! Objectif affiché, faire clairement du bureau exécutif de La République En Marche un espace beaucoup plus politique qu'à présent, avec un maximum de débats d'idées pour favoriser la diversité.

A la construction idéologique du parti, on apprend également que les députés Sacha Houlié et Guillaume Chiche pourraient venir donner du poids à l'effectif.

Pris en charge par la députée parisienne Laetitia Avia, le porte-parolat LREM se verra lui aussi étoffé, avec l'entrée en matière de la députée des Yvelines Aurore Bergé pour gérer les ripostes. A cette équipe-là seront également associés des éléments de terrain parmi les référents territoriaux d'En Marche.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite